14/07/2014

La relation dialectique entre la puissance et la paix

La relation dialectique entre la puissance et la paix

Dans les temps que nous vivons, dans cette actualité brûlante qui voit s'éloigner l'horizon de la paix et de la sécurité, une petite réflexion sur ce que disent les Psaumes au sujet de la guerre et de la paix nous paraît s'imposer. Nous savons qu'il y a 150 Psaumes dans la Bible hébraïque et un de plus dans la tradition chrétienne.

Il en est un qui apparaît régulièrement dans la liturgie juive quotidienne et même plusieurs fois, dans les paroles qui clôturent l'action de grâce après les repas. C'est le Psaume 29, verset onze: Dieu donnera la puissance à son peuple, Dieu bénira son peuple par la paix.

Comme c'est souvent le cas, ces Psaumes, attribués généralement, pour une large part au roi David, démêlent en quelques formules les situations les plus complexes. En l'occurrence, les relations dialectiques entre la puissance et la paix, objectif final de toute activité humaine digne de ce nom.

Les relations entre les hommes ne sont pas iréniques. Il y a des conflits, des guerres parfois et le tout est de parvenir à un état de paix après ces événements tragiques. Je rappelle que lorsque le roi Georges d'Angleterre a annoncé à la radio à son peuple le Débarquement en Normandie le 6 juin 1944 il a conclu son propos par cette belle citation du Psaume (29;11) qui résume bien le fond de sa pensée: on fait la guerre poiur ramener à la raison un ennemi implacable, coupable de menacer ses voisins et de vouloir les asservir ou les exterminer. May the lord give strengh to his people, may the lord bless his people with peace.

On connaît aussi l'adage latin, si vis pacem …… Si tu veux la paix, prépare la guerre. C'est une triste vérité qui doit s'imposer à tout être sensé, hormis les pacifistes bêlants.

La puissance permet de se défendre, sans oublier que l'étape suivante est celle du rétablissement de m'harmonie entre les belligérants d'hier ou d'avant-hier.

09:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Ce n'est pas la dialectique entre la puissance et la paix, ça n'a pas vraiment de sens, c'est la dialectique entre la sécurité et la liberté !

Écrit par : Corto | 15/07/2014

Les commentaires sont fermés.