03/07/2014

Israël et le Hamas: une vengeance?

La découverte du corps inanimé d'un adolescent palestinien dans une forpet près de Jérusalem.

Si la piste d'extêrmistes israéliens devait s'avérer, ce serait terrible. Peu importe que les médias se soient  tus après le rapt et l'assassinat froidement de trois adolescents juifs par des terroristes arabes. Je ne dirais pas que ce déséquilibre dans le traitement de l'événement me choque, je dirais simplement que je ne veux entrer dans cette comptabilité macabre du genre ils en ont trois, les autres n'en tué qu'un seul, etc.. Non, on ne veut pas de ce genre de comparaison. Le conflit entre ces deux parties est très ancien et ne réglera pas de sitôt. C'est un fait, ce n'est qu'un constat.

Mais la haine est là, et ne recule devant rien. La couverture par les médias m'a inspiré une petite réflexion qui montre combien les belligérants se sont éloignés, par la force des choses, des principes fondamentaux. D'abord, le rapt d'enfants, d'adolescents montre bien que c'est une guerre totale qui commence, même si les Palestiniens n'en sont pas à leur coup d'essai: souvenez vous du acr des enfants de Ma'alot attaqué par des terroristes et qui fit de nombreuses victimes parmi des écoliers.

Mais parlons de l'idée de vengeance et de ses implications. Vous savez qu'il existe dans la Tora des commandements positifs (mitswat assé) et des commandements négatifs. Dans le premier cas on est tenu d faire, et dans le second on est tenu de s'abstenir. Or le commandement positif est croissez et multipliez vous, tandis que le premier commandement négatif de cette même Tora est: tu ne te vengeras pas et tu n'exerceras pas de représailles. C'est le premier point.
Mais dans cette Tora on trouve aussi dans le livre de l'exode la fameuse règle d'œil pour œil, dent pour ent, qui fut mal interprétée comme étant la la loi du talion (lex talionis). Les sages du Talmud ont eu beau expliquer qu'on n'avaiat jamais commandé de crever l'œil de quelqu'un ni de lui arracher la mâchoire, mais que tous les hommes avaient la même valeur devant la loi, qu'il étaient égaux devant la loi et qu'on ne pouvait dire que le sang de cet homme était plus rouge que celui d'aun autre (c'est la métaphore utilisée par le Talmud.

Mais voila, la Tora évolue dans un univers où règne ou doit régner un ordre éthique universel. Ce n'est pas exactement le monde où nous vivons et où d'autres lois sont en vigueur.

Ce qui veut dire que quand Israël est virtime d'un attentat ou d'un tir de missiles, Tsahal réagit immédiatement, même si, en l'occurrence il semble attendre par tactique.

Les Evangiles font dire à Jésus qu'il faut tendre la joue gauche… Mais tout de même! Aucun Etat, pas même chrétien, n'adopte une telle règle. Ce serait là un pacifisme bêlant qui équivaudrait à une disparition pure et simple.

Alors que faire? Franchement, je ne sais pas. Même des négociations de paix n'y chngeraient rien, même un partage de territoires ne règlerait pas le conflit

Pourtant, il existe d'incontestables évidences historiques: la monarchie davidique unifiée remonte à 1040-970 pour Jérusalem et le pays d'Israël. Cela remonte donc à exactement 3054 ans. C'est un vrai bail.

10:02 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,
Pourquoi affirmez-vous que les médias se sont tus concernant le meurtre des trois adolescents israéliens? Nul ne peut contester que, au contraire, la nouvelle a fait la une des principaux médias. Enfin: faut-il s'en référer aux Ecritures pour décider ou non de se venger? La vengeance n'est-elle pas un comportement primaire, dans tous les cas? Qui ne peut mener à rien d'autre qu'à une spirale de violence...

Écrit par : Zorg | 03/07/2014

De même que vous expliquez une autre façon de comprendre "œil pour œil, dent pour dent", il y a aussi une interprétation plus subtile de la parole de Jésus de "tendre l'autre joue". Cela signifie qu'il faut montrer une autre face, un autre mode de fonctionnement.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 04/07/2014

Les commentaires sont fermés.