14/05/2014

Camille LEPAGE, journaliste française assassinée: hommage posthume

Camille Lepage, journaliste française tuée en Centrafrique : hommage posthume

Ce matin, comme tous les matins que Dieu fait, les télévisions du monde entier déversent sur nous un flot ininterrompu de mauvaises nouvelles, de déchirements et de malheurs. Ce matin, c’est une nouvelle abominable qui nous parvient de la Centrafrique : l’assassinat d’une très jeune fille, une journaliste, Camille Lepage, qui n’avait pas encore trente ans et à laquelle sa mère vient de rendre un hommage d’une bouleversante dignité.. Pas un cri, pas une larme, un témoignage plein d’amour et de souffrance retenue. Quelle dignité !

Il nous arrive parfois de vilipender la presse en raison de sa course effrénée derrière les nouvelles les plus sensationnelles.. C’est juste, mais on oublie parfois que derrière le terme presse il y a des vérités humaines, des individus, jeunes ou moins jeunes, qui risquent leur vie pour informer, pour éclairer et pour que des hommes, comme nous, ne meurent pas, ne soient pas torturés, dans un silence dicté par les raisons d’Etat.

Camille Lepage en fait partie. Quelle tristesse ! Le cours d’une si jeune vie tranchée de cette manière. Que dire, que faire ? J’avoue que les mots me manquent.

Reposez en paix Camille, vous venez de quitter brutalement un monde qui ne tourne plus rond et où les conflits succèdent aux conflits..

Puis je oublier un autre grand malheur, celui qui a coûté la vie à des centaines de mineurs en Turquie, à la suite d’une explosion suivie d’un incendie à près de 2000 mètres sous terre.. Ce matin, c’était glaçant de voir extraire un à un le corps des victimes. Que de deuils, que de malheurs en perspective.

Là aussi, je ne sais que dire. Au fond, face à tous ces malheurs, les haines, les inimitiés, les rancœurs, les jalousies ne veulent plus dire grand chose.

09:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.