02/04/2014

Le départ des écologistes du gouvernement français: une excellente nouvelle

Le départ des écologistes du gouvernement français : une excellente nouvelle

Les écologistes auront prouvé leur immaturité politique et leur impéritie gouvernementale jusqu’au bout. Ils sont osé, dans leur aveuglement, lancer un anathème qui ne dit pas son nom contre le premier ministrable Manuel Valls. Et pour une fois, le chef de l’Etat français a fait acte d’autorité puisqu’il a passé outre et a nommé qui il voulait à Matignon.

Jean de la Fontaine nous a appris que la grenouille ne devrait jamais se croire aussi grosse que le bœuf, malheureusement l’autorité suprême des écologistes n’a pas dû achever son cycle scolaire jusqu’au bout. C’est un peu dommage, mais cela nous libère des couacs et des déclarations absolument irresponsables.

Beaucoup de gens respirent, notamment les professionnels du logement et d’autres secteurs apparentés. Ils auront enfin un ministre raisonnable avec qui parler. En fait, il faudrait que le parti écologiste disparaisse et que toutes les formations politiques s’en partagent les dépouilles en instillant de l’écologie dans ses programmes respectifs. Il peut y avoir une écologie de droite ou de gauche, voire du centre , mais plus cette écologiste gauchistes, anti-production, anti-progrès et anti-croissance… Bref des gauchistes qui rêvent, comme les Grünen allemands, d’imposer leurs idées par tous les moyens.

Chacun se souvient de la comparaison de cet homme politique allemand qui disait : les écologistes sont comme la pastèque : vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur.

Quand on représente quelques pourcents sur l’échiquier politique, et encore !- on ne doit pas prétendre dicter sa loi au reste de la nation.

Il faut faire confiance au nouveau Premier Ministre car il représente vraiment l’espoir du pays et, plus crument, la dernière cartouche de François avant une aventureuse dissolution. Si certains s’amusaient à lui refuser la confiance mardi matin, ce serait une catastrophe. Ce serait la fin. Il faut donc faire preuve d’esprit d’ouverture et tout faire pour sortir ce pays de l’ornière dans laquelle il s’est enfoncé.

09:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Le grand médiéviste Jacques Le Goff n'est plus de ce monde RIP

Écrit par : Jean | 03/04/2014

Les commentaires sont fermés.