19/03/2014

L'inquiétante disparition du Boeing 777 de la Malaisie

l’inquiétante disparition du Boeing 777 malaisien

L’incident est absolument unique dans les annales : jamais auparavant on n’avait connu une telle chose. Un énorme oiseau, un Boeing 777, qui volatilise, s’évanouit dans les airs, disparaît avec armes et bagages. Sans laisser la moindre trace. Et près de trente pays dont les USA mobilisent tous leurs moyens de détection et de repérage pour découvrir où le pilote, agissant de plein gré ou sous la contrainte, a pu le poser ou le crasher. Et tout mystère, toute énigme non élucidée alimente, qu’on le veuille ou pas, les rumeurs ou les inquiétudes les plus folles.

Le renseignement militaire israélien est sur les dents. Israël, intrigué par cette anomalie unique en son genre a songé à une attaque plus que sophistiquée sur son territoire et a renforcé les formalités d’approche de son espace aérien. On pense à une sorte de 11 septembre plus astucieux : un avion qui aurait disparu pour réapparaître soudain dans une action terroriste de très grande ampleur…

Comment en sommes nous arrivés là ? La Malaisie n’est pas à la hauteur alors que le droit international lui fait obligation de mettre tout en ouvre pour retrouver cet aéronef qui lui appartient et qui a quitté sa capitale pour ne plus réapparaître sur les écrans radar. Même le gouvernement a tancé son homologue malaisien qui a fait de la rétention d’informations. Ce gouvernement a eu connaissance d’un certain nombre de faits troublants qu’il a retenu par devers soi et qu’il livre au compte-gouttes. Est ce une attitude responsable ?

Eu égard à la nature religieuse de ce pays et à la personnalité de l’équipage, il est certain que ce processus est loin d’être cacher. C’est tout sauf clair. Et les pays occidentaux qui se laissent bercer par des illusions feignent d’ignorer qu’on est en pleine guerre des cultures ou, pire, des religions. Le problème est que personne ne sait vraiment comment en sortir. Une crise internationale en chasse une autre, l’instabilité politique se creuse dans tous les pays arabes et musulmans. La France, pour ne parler que d’elle, s’est empêtrée en Afrique et se voit menacée par AQMI… L’appel lancé aux musulmans pour commettre des attentats, la glorification de l’assassin Merah, et bien d’autres choses, ne laissent pas d’être inquiétantes.

Il s’agit d’une guerre non déclarée mais bien réelle. On ne peut pas continuer ainsi. Une clarification s’impose. Il faudra bien arriver un jour à un ordre international pacifié et moralisé.
On en est encore loin, mais il faut pousser les feux vers cet objectif.

09:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.