14/03/2014

Un ancien président de la république fran!çaise est il un citopyen comme les autres?

Un ancien président de la république française est il un citoyen comme les autres ?

Non point, telle est la réponse qui s’impose à tout esprit clair et ordonné, et c’est bien ce qui aurait dû s’imposer au pouvoir s’il avait su prendre l’exacte dimension des choses. Faute de l’avoir fait, il se retrouve sur le banc des accusés alors qu’il permet aux juges de travailler indépendamment, sans interférence, semble t il des autorités.

Mais pourquoi donc a t on persévéré dans cette voie et pour quelles raisons précises le Premier Ministre a t il fourni une version différente de sa ministre de la justice ? Il est certain que les jours de la garde des sceaux place Vendôme sont comptés, quand ce ne serait qu’en raison du remaniement que chacun annonce pour avril.

Certains journalistes pointent l’inexpérience de la plupart des membres de ce gouvernement qui ne sont ni organisés ni vraiment dirigés. Sans porter de jugement de valeur sur ce état de choses, il faut bien reconnaître que l’affaire des écoutes de N. Sarkozy a été mal engagée. Certes, les juges travaillent indépendamment du pouvoir mais ils doivent respecter les règles du droit. Or, il se trouve d’éminents juristes pour contester la méthode employée : un ancien président de la République n’est pas, concrètement, un justiciable comme les autres.

Les esprits moyens vont bondir en arguant que nul n’est au-dessus des lois. Dont acte, mais chacun sait que lorsque des personnages haut placés ont un problème, même de santé, ils ne vont pas urgences comme tout le monde mais au Valde grâce où ils font l’objet de soins particuliers.

En soi, cela ne me gêne pas personnellement car je me souviens de la phrase de Goethe (Wir sind nicht gleich, noch können wir es werden : nous ne sommes pas égaux ni ne pourrons le devenir…) Il fut savoir faire le départ entre les citoyens lambda que nous sommes tous et les personnalités, les élus, les riches industriels, les grands savants et ainsi de suite. Mais dans la patrie des droits de l’homme ; on a tendance à confondre égalité et égalitarisme..

Et ce n’est pas tout, maints très hauts fonctionnaires vous le diront sous le sceau du secret : en France, on n’a pas quitté la monarchie. Les pouvoirs du président de la république (depuis de Gaulle) sont sensiblement équivalents à ceux d’un monarque républicain.

Comment voulez vous que dans ce cas, les anciens présidents soient traités comme tout le monde ? Exception française oblige 

12:36 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur,

Un ancien président de la république française est-il un citoyen comme les autres? A priori, je réponds comme vous. Mais si, parce qu'il est élu il cesse d'être un citoyen comme les autres faut-il, dès lors, qu'il se conduise finalement comme s'il était un citoyen comme les autres (en l'occurrence, exposition de la privée, affaires, etc.) ou, sans hypocrisie, qu'habité par ses devoirs de responsable au plus haut sommet il ne soit pas comme n'importe quel citoyen justiciable comme un autre. Il faut qu'il adopte la démarche qui convient. Si un président de la république se conduisait en truand au nom de quoi ne serait-il pas justiciable? Avant d'être élu n'était-il pas d'abord un citoyen justiciable comme n'importe quel autre? Truand, ou autre, comment serait-il respecté?!

Les mises sur écoute se "justifient" par tous les arguments que fourniront les personnes dont c'est le métier: en est-ce pour autant, pour la suite, notre avenir humain encourageant?! Encourageant voire admissible, tolérable (du simple vivant à l'élu)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/03/2014

Je lis :
"Faute de l’avoir fait, il se retrouve sur le banc des accusés alors qu’il permet aux juges de travailler indépendamment, sans interférence, semble t il des autorités."
....sans interférence semble t il......
En ce qui me concerne, je suis étonné que cette nième affaire Sarkozy, survienne à quelques jours des futurs scrutins.
Gérard.

Écrit par : Gérard | 15/03/2014

Les commentaires sont fermés.