05/01/2014

L'Irak et Al-Quaida

V

L’Irak et al-Quaida

 

 

 

Ce qui est en train de se passer en Irak dans les villes de Falloudja et de Ramadié est vraiment inquiétant. Les insurgés affiliés à la mouvance islamique d’Al-Quaida, ont, à moins que tout ne trompe, mis l’armée irakienne en échec et contrôleraient l’ensemble d’au moins l’une de ces deux villes. Il faudrait que le torchon brûlait depuis un certain temps dans cette province de l’Anbar qui échappait lentement mais sûrement à l’autorité du gouvernement de Nouri al-Maliki, le Premier Ministre chiite accusé de marginaliser les Sunnites qui ont gouverné le pays sous Saddam Hussein, alors qu’ils n’étaient que 20% de la population globale … Aujourd’hui et depuis la chute du dictateur, les Chiites ont pris leur revanche et cherchent à faire sécession. M. El Maliki ne l’entend pas de cette oreille et a envoyé les forces spéciales reprendre la province, au lieu d’ouvrir de véritables négociations.

 

 

 

Depuis que le premier ministre chiite a exigé le départ des Américains de son pays, les troubles ont fini des centaines de morts et l’Iran s’est infiltré dans le pays au grand dam des autres composantes de la mosaïque irakienne qui crient à l’ingérence. M. Al Maliki a beau rappeler que le pays est uni et doit le rester, il faut bien reconnaître que les Kurdes ont, par exemple, cimenté leur propre unité et gagné leur autonomie. Ils ont même leur propre milice armée qui veille sur la sécurité de leur province.

 

 

 

La situation ne serait pas alarmante si le voisin syrien n’était pas en pleine déliquescence. Or, les groupes d’Al-Quaida livrent en Syrie un combat intense afin de faire chuter Bachar. Que se passerait il si les groupes des deux pays faisaient alliance ou unissaient leurs forces ? Aurions nous un nouvel Afghanistan en plein Proche Orient ? On n’imagine pas ce qui se passerait alors.. En outre, la coalition anti –al Maliki se renforce et risque fort de ne pas se tenir tranquille si les urnes ne lui donnaient pas raison dans un avenir relativement proche.

 

 

 

Cela fait beaucoup dans cette région du monde : le Liban, l’Egypte, la Libye, la Syrie et l’Irak.. Mon Dieu, mais où allons nous ?

 

11:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.