14/12/2013

Il faut stopper le massacre des musulmans en Centrafrique

 

Il faut stopper les massacres de musulmans en Centrafrique

 

 

 

Je n’ignore pas que les musulmans ont eux aussi perpétré des massacres de civils innocents. Mais il ne faut pas que la loi clanique de la vengeance remplace la justice. Il faut donc que ces meurtres cessent immédiatement. Les militaires français doivent y veiller, ils doivent pas saisir les armes des musulmans sans leur assurer une protection convenable. Car, vu la situation sur place, et au regard des massacres subis respectivement par les deux communautés, le sang appelle le sang et si l’on  n’y prend pas garde, plus aucune cohabitation ne sera possible en Centrafrique. En outre, si les musulmans continuent à être massacrés, cela ne manquera pas d’attirer des éléments d’Al-Quaida qui ne demandent qu’à élargir leur installation dans tous les pays d’Afrique noire.

 

 

 

Mais la détérioration de la situation sécuritaire au Mail, en Centrafrique et ailleurs pose un véritable question que ,ul ne peut éluder : est ce que tous ces pays méritent vraiment d’être indépendants ? Car cela fait plus d’un demi siècle pour certains d’eux qu’ils sont souverains. Et voici qu’il implosent, n’assurant aucune sécuité ni aucun avenir à leirs concitoyens. Je crains que certains lecteurs n’y voient un relent de néo colonialisme. Libre à eux, mais ce serait une méprise totale. Les Africains ont montré au cours de toutes ces années qu’ils n’étaient pas en mesure de s’autogérer.

 

 

 

Même l’immigration vers les pays d’Europe n’est plus envisageable : ces pays ne veulent de population étrangère et leurs populations rechignent à intégrer des immigrés démunis de tout. Il suffit de voir les remous soulevés par le dernier rapport sur l »intégration pour s’en convaincre. Quitter son pays pour s’imposer chez les autres ne peut plus se faire : il faut rester chez soi et demander, au mieux, une aide étrangère pour améliorer sa sitaution. Après, à chacun d’agir pour pérenniser  chez soi le confort et la prospérité.

 

 

 

J’ai toujours été frappé par le contraste suicant : tant à Genève qu’à Paris les ambassades et légations noires se trouvent dans les quartiers les plus cossus de ce deux grandes villes. Et parfois, ces mêmes pays qui se vautrent dans un luxe immérité ne peuvent même pas offrir de l’eau potable à tous les habitants/

 

 

 

Nul ne peut préténdre que cela aussi découle du colonialisme ocidental…

 

08:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.