08/12/2013

La France a tort d'intervenir militairement dans la Centrafrique

 

La France a tort d’aller en Cenbtrafrique

 

Décidément François Hollande a un goût prononcé pour les opérations extérieures de l’armée française. Alors que l’opération n’avait pas encore commencé que déjà il multipliait par deux le nombre du corps expéditionnaire. Pire, il dit urbi et orbi que la France restera sur place le temps qu’il faudra. Or, l’Hexagone n’a ni les moyens ni la vocation de devenir le gendarme de cette région du monde dont la population augmente très vite et qui atteindre la milliard d’habitants dans eu de temps. Et la plupart de ces hommes et de ces femmes ont un rêve, rejoindre l’Europe qui leur semble être un eldorado… Il faut absolument empêcher un tel exode.

 

 

 

D’autre part, a t on le droit de laisser des populations civiles se faire massacrer ? Sans bouger et rester l’arme au pied ? C’est donc une action humanitaire, mais le problème que tous ces pays qui demandaient l’indépendance sont secoués par tant de troubles, de guerres tribales et de conflits interreligieux.

 

 

 

Le  président est bien inspiré en disant que la France va former une force africaine d’intervention rapide. Mais il sait aussi que ces armées ne sont douées que pour des coups d’Etat. A part le Rwanda et le Nigeria qui ont des armées puissantes et bien équipées, que dire des autres pays d’Afrique ?

 

 

 

Pour toutes ces raisons, la France ne devrait pas le petit doigt dans l’engrenage… J’ai entendu l’homme qui se dit aujourd’hui président de la Centrafrique dire qu’il compte sur le France, qu’elle doit rester sur place longtemps, qu’elle doit ramener l’ordre et la sécurité, bref il se comporte comme la France était encore la puissance coloniale…… C’est inouï.

M.M. Sarkozy et Guaino avaient donc raison de dire à Dakar que les ennuis de l’Afrique ne viennent pas hors d’Afrique et le nouveau pouvoir à Paris ne va pas à tarder à le découvrir.

 

 

 

Mais une chose demeure, il faut que les Africains cessent de s’entretuer. La conscience humaine ne peut pas le supporter, même lorsqu’il s’agit de cultures si différentes de la culture européenne.

 

11:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.