24/10/2013

La crise tunisienne

La crise tunisienne

Elle n'en finit pas de durer et durera probablement encore un peu car les islamistes n'abandonneront pas le pouvoir si facilement. Il faut analyser les choses calmement: ces islamistes, les mieux organisés après la chute de Ben Ali, ont séduit les électeurs qui leur ont apporté leurs suffrages. Mais voila ils ont confisqué la vie publique, n'ont pas fait revivre l'économie car les touristes se sont repliés sur des pays non arabes de la Méditerranée et en gros, ont déçu les attentes placéese n eux.

Ils sont aussi essayé de mettre de l'iédologie dans l'assiette vide des gens alors que ceux ci demandent du travail. La consluion est que en politique, l'islamisme, cela ne marche pas. C'est partout apreil, comme en Egypte où le président déchu est arrivé au pouvoir légalement mais à la suite d'un emabballement du corps électoral qui en avait assez de trente ans de régime autoritaire, même si le Pr Moubarak estloin de n'avoir fait que du mal à son pays.

Ce petit pays reuiné qu'est la Tunisie doit comprendre qu'il faut oublier les postures idéologiques et s'acharner à faire refleurir l'économie commeles Israéliens ont fait refleurir le désert.

La renaissance de ce pays est à ce prix. Malheureusement, tout le monde ne l'a pas encore bien compris

08:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.