15/10/2013

L'téta de la France au lendemain de Brignoles

L’état de la France au lendemain de Brignoles

L’actualité nous dicte sa loi, on doit lui obéir que cela nous plaise ou pas. Ce matin la quasi totalité des unes de la presse écrite sont consacrés à Brignoles et au Front National. On a l’impression que le FN ressemble à une armée qui aurait par acquérir la supériorité aérienne et dicterait sa loi aux partis politiques, qui assistent, impuissants, à sa démonstration de force. Il faudrait peut-être que les deux autres grands partis, l’UMP et le PS, réfléchissent et constituent une sorte de coalition, un gouvernement d’union nationale dont le programme comporterait  quelques points précis : lutte contre la criminalité, l’immigration , le chômage et les inégalités… Redressement des comptes publics et baisse des déficits.

Malheureusement, on n’en prend pas le chemin et avec tout le respect dû aux fonctions du président Hollande, sa déclaration sur la situation intérieure du pays depuis l’Afrique du sud n’est pas à la hauteur. Cela me coûte de le dire, mais de telles déclarations n’ont aucune prise sur le pays. Il faut le savoir et le dire. Cela aidera la France à se ressaisir.

Même si je pense qu’il est trop tard pour conjurer le sort, aujourd’hui, les dés sont jetés : on n’aura pas le temps de redresser la barre d’ici les élections municipales et européennes de 2014. Un climat s’est instauré, une dynamique s’est installée qui dynamise le FN et le place, momentanément, au dessus des autres.

Pourquoi une telle évolution ? Simplement parce que les attentes des Français ont été déçues. Nicolas Sarkozy a été sanctionné par sa défaire mais Français Hollande qui a été élu à sa place ne répond pas aux demandes ni ne réalise les promesses faites, en particulier sur les hausses d’impôts, assimilées au matraquage fiscal. Le gouvernement PS aurait tort de maintenir les hausses d’impôts pour 2014 ce serait l’assurance de perdre les législatives en 2017, et dans la foulée, la présidentielle.

Rappelez vous de Jacques Chirac et sa démarche cynique : les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Il y a tant de choses que Français Hollande pourraient changer, notamment dans ses apparitions publiques… Les Français ont parfois des réactions un peu irrationnelles, mais ce n’est pas une raison pour ne pas en tenir compte…

09:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.