02/08/2013

Silvio Berlusconi en prison?

Berlusconi en prison? C'est bien peu probable. Au fond, cet homme ressemble étrangement au génie de son peuple dont il incarne tant les bons que les mauvais côtés. Sa condamnation par la cour de cassation est elle-même un ambiguë puisqu'elle ne tranche pas vraiment; en effet, elle renvoie à une autre instance la question de savoir si'l faut condamner l'ancien président du conseil à l'inéligibilité ou pas, ce qui laisse la porte ouverte à une résurrection d'un homme qui renaît constamment de ses cendres. Au fond, il est comme l'Italien moyen qui n'en fait qu'à sa tête, brocarde et l'Etat et les administrations, aime la bonne chère, les femmes, fraude volontiers et trouve tout cela normal. Au plan sentimental, l'Italien moyen incarne le latin lover dont raffolent certaines américaines élevées dans un puritanisme d'un autre âge… En raison de son âge, il est peu probable que le cavaliere revienne aux premières loges mais rien ne lui interdit de tirer les ficelles en coulisse: il dispose toujours du nerf de la guerre, peut exercer des pressions sur qui il veut et n'a peur de rien. Quelle philosophie tirer de tout cela? Une réflexion que faisait François Mitterrand lorsque les Français se plaignaient du monde politique: nous sommes comme vous, répondit-il aux protesta ires, vous avez les hommes politiques que vous méritez. C'est très habile comme réponse, vous renvoyez dos à dos les protestataires et leurs propres contradictions, mais au plan moral, c'est quoi? ◊

09:28 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.