30/07/2013

Vers une reprise sérieuse des négociations de paix entre Israël et les Palestiniens?

Version:1.0 StartHTML:0000000105 EndHTML:0000008445 StartFragment:0000002408 EndFragment:0000008409

Reprise sérieuse des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens ?

 

 

 

On ignore au juste ce que les USA ont promis aux uns et aux autres pour leur arracher cet accord de reprendre immédiatement les négociations de paix, mais cela doit être fort important et très alléchant puisque les deux parties vont négocier pendant au moins neuf mois, chiffre symbolique puisque c’est le temps que dure une maternité. De quoi donc accouchera cette négociation ? De la paix, espérons le.

 

 

 

Or, les Israéliens ne cessent de répéter que les négociations seront très difficiles. Vont-elles durer le temps prévu ? C’est peu probable et il n’est pas exclu que les Palestiniens claquent la porte pour ne revenir qu’après moult négociations sur les négociations. La formule peut paraître alambiquée mais il ne faut pas oublier que nous sommes en Orient où les symboles et l’idée de sauver la face comptent beaucoup.

 

 

 

Le Pr Obama pratique déjà la méthode Coué et l’art de l’incantation puisqu’il prépare, dit-il, les deux parties à des choix difficiles. Entendez par là que Palestiniens et Israéliens auront à faire de grands sacrifices. On connaît les lignes rouges des Israéliens : pas de partage de Jérusalem, pas de retrait sur les frontières d’avant 1967. Or, les Palestiniens, de leur côté, réclament justement la restitution de ces territoires sur lequels vivent des centaines de milliers d’Israéliens… Comment rapprocher les points de vues ? Nous ne sommes pas des diplomates et il est indéniable que la diplomatie est un métier…

 

 

 

Une idée, néanmoins, peut être défendue si l’on veut accéder à une vraie paix : Les Palestiniens et derrière eux toute la nation arabe doivent accepter Israël sans arrière-pensée, sans se dire : nous acceptons la situation jusqu’au moment où nous serons en position de force et là Israël aura quelques problèmes… Pour se montrer souples, les Israéliens ont besoin d’être convaincus que les Arabes ont changé, que la rhétorique guerrière et revancharde n’est plus d’actualité, etc… Et surtout qu’Israël est et restera toujours un Etat juif. Il faut bien comprendre les implications d’une telle réalité et d’un tel objectif.

 

 

 

Or, il y a une situation démographique dont on ne tient pas compte en Occident. Et si les choses se poursuivent comme elles sont, même au sein de l’Etat d’Israël, les juifs n’auront plus la certitude d’être majoritaires… Se pose, vous l’avez tous compris, la question des réfugiés sur laquelle je me demande comment les Israéliens pourraient dévier de la politique suivie jusqu’à à ce jour…

 

 

 

Mais les accrocs les plus graves viendront peut-être de la part de ceux qui n’ont aucun intérêt à ce que ces négociations de paix réussissent : le Hezbollah, la Syrie et le Hamas, sans même parler de l’Iran qui leur sert de parrain.

 

 

 

Peut-on s’abandonner à un espoir fou et penser que le Pr Obama réussira là où tous ses prédécesseurs ont échoué ? Il faut l’espérer, même si ce n’est pas vraiment évident. Mais tous nos vœux accompagnent cette reprise. Déjà un vieux prophète d’Israël énonçait ce principe divin : lo matsati tov le-Israël ella shalom. Mais une autre phrase, plus pessimiste, lui fit écho : shalom, shalom, we-eyn shalom.

 

 

 

Je souhaite sincèrement que cette dernière prédiction prophétique soit démentie par les faits… Mais cela ne dépend pas que d’Israël.

 

08:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.