03/06/2013

Fin de partie pour M. Erdogan en Turquie?

Fin de partie pour M. Erdogan en Turquie ? Ce qui est en train de se passer en Turquie était largement prévisible et même prévu par le monde entier. A une exception près, l’actuel premier ministre islamiste, l’ancien ami de la Syrie qu’il rejette aujourd’hui violemment et l’ancien ami d’Israël qu’il rejette après l’avoir accepté et adulé, de concert avec l’allié américain. On rit cordialement quand on s’entend dire que M. Erdogan est un islamiste modéré et on pense à cette ministre soviétique de la culture, devenue célèbre par sa sagace remarque : une femme n’est pas un peu enceinte, elle l’est ou ne l’est pas. M. Erdogan qui pourrait être un grand homme d’Etat s’il ne s’emportait rapidement, s’il n’était aussi impulsif et aussi imprévisible. S’il avait pris le temps de la réflexion, il n’aurait pas mobilisé contre lui et sa politique à courte vue tant de jeunes et de moins jeunes. Et le pire est que la contagion s’est étendue d'Istanbul à Ankara et à Izmir. Quelle idée d’aller à l’encontre des lois laïques d’Ata turc,, le père de la Turquie moderne ? S’il écoutait ses conseillers ou simplement le président de la république. M. Gull ; grand diplomate des années passées, cela lui aurait évité de se retrouver dans des difficultés qui vont aller croissant ; plus d’une décennie au pouvoir, M. Erdogan s’est cru assez fort pour supplanter les conquêtes du Père des Turcs. Il en paie aujourd’hui les conséquences. Mais comment un homme d’Etat se permet il de telles ingérences grossières dans la vie privée de ses concitoyens ? Ne pas s’embrasser en public, ne pas boire de boissons alcoolisées… Qu’est ce cette police des mœurs d’un autre âge ? Et ce matin on apprend que les émeutes ont repris, qu’elles se son étendues à tout le pays et que le Premier Ministre refuse de reporter son voyage au Maghreb… ce qui a pour effet d’animer encore plus les manifestants. La Turquie va connaître de grands troubles dans les semaines et les mois à venir car au lieu d’assouplir sa politique et d’aller vers la population, l’actuel Premier Ministre pratique une politique d’une autre âge. Or, la Turquie est une grande nation, les islamistes devraient s’en souvenir. Il y a des gens qui ne comprennent pas qu’ils ne sont pas encore de notre temps.

08:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.