04/04/2013

L'affaire Cahuzac, halte au feu

L’affaire Cahuzac, halte au feu !

C’est un scandale de très grande ampleur. La France entière ne parle que de cela, mais jusqu’où ira ce journal en ligne qui semble s’être fait une spécialité dans le journalisme d’investigation. Son patron ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin et réclame désormais la démission du  ministre des finances. Rien de moins !!

Les révélations sur cette affaire tournent hélas à la crise de régime, ce n’est pas sain. De tous côtés, on exige une poursuite et un approfondissement de l’enquête, un peu comme si on réclamait la mise à mort d’une victime lors des jeux du stade… La justice, ce n’est pas cela, c’est tout autre chose : il faut de la sérénité, du temps et le temps judiciaire n’est pas celui des media.

Devons nous nous féliciter de cette nouvelle presse d’investigation ? Je ne le pense pas. Certes, il faut moraliser la vie politique, veiller à l’intégrité morale des élus de la République et en gros faire passer l’intérêt général avant les intérêts privés. Mais il faut arrêter ce jeu de massacre.

Aujourd’hui, on demande le départ (injustifié) d’un autre ministre, demain de qui encore réclamera t on la démission ? Aujourd’hui, ce journal en ligne croit aller ad astra, mais demain quand la tension aura baissé et que cette affaire sera oubliée, qui le lira ? Il faut être prudent et attentif.

Mais par dessus tout il ne faut pas que cet exemple soit contagieux= imaginez toutes les rédactions se mettant à espionner, à traquer le moindre détail de la vie privée de nos élus…

Après avoir envoyé à la guillotine nombre de leurs amis, Saint-Just et Robespierre ont fini  par les y rejoindre…

08:25 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Si, dans cette affaire il faut garder son sang froid, il ne faut quand même pas oublier que le coupable a avoué l'existence depuis vingt ans d'un compte non déclaré et alors qu'il était devenu entre temps ministre du budget! Cela m'étonnerait qu'une faute pareille s'oublie facilement.
Quant à ses proches collègues du ministère des Finances ils clamaient, il n'y a pas bien longtemps, qu'ils savaient tout des placements des Français à l'étranger !
Enfin, la comparaison de Saint Just et Robespierre me fait penser au comportement des élus actuellement aux affaires vis à vis de la majorité nationale précédente. Là il est vrai que les premiers sont en train de rejoindre les seconds !

Écrit par : Gérard | 04/04/2013

Si, dans cette affaire il faut garder son sang froid, il ne faut quand même pas oublier que le coupable a avoué l'existence depuis vingt ans d'un compte non déclaré et alors qu'il était devenu entre temps ministre du budget! Cela m'étonnerait qu'une faute pareille s'oublie facilement.
Quant à ses proches collègues du ministère des Finances ils clamaient, il n'y a pas bien longtemps, qu'ils savaient tout des placements des Français à l'étranger !
Enfin, la comparaison de Saint Just et Robespierre me fait penser au comportement des élus actuellement aux affaires vis à vis de la majorité nationale précédente. Là il est vrai que les premiers sont en train de rejoindre les seconds !

Écrit par : Gérard | 04/04/2013

Les commentaires sont fermés.