16/02/2013

L'Irak et la Syrie, satellite de l'Iran?

L’Irak et la Syrie, satellites de l’Iran ?

 

C’est la question que les chancelleries occidentales se posent depuis deux jours lorsque l’ancien premier ministre de Bachar el Assad a dit sur Al Arabiya que l’Iran occupait véritablement la Syrie, permettant au régime de subsister car ses propres forces ne suffiraient plus à assurer sa survie. Parallèlement à la Syrie, l’Irak voisin voit se développer des troubles dans la province de l’Anbar où les manifestations sont récurrentes et où les adversaires de l’actuel Premier Ministre Nouri Al Maliki  réclament sa démission lui reprochant son mode de gouvernement clanique, dictatorial et hors de tout contrôle..

 

C’est l’arc chiite que si forme et que tous les régimes sunnites, de la Jordanie à l’Arabie, redoutent plus que tout. On sent bien que l’Iran livre un combat pour sa propre survie et celle de son régime. Menacé de frappes aériennes par les USA et Israël, isolé sur la scène internationale à la suite de son comportement illégal en matière de nucléaire militaire, en proie à de graves problèmes économiques dus aux sanctions de l’ONU, l’Iran a compris que la chute de Bachar entraînerait celle son allié libanais, le Hezbollah et signerait par là même son expulsion définitive de la région. Cela signifierait aussi son isolement prolongé et, à terme, la chute de ce régime des Mollahs  qui n’a toujours pas réussi à trouver sa place dans le concert des nations. C’est l’objectif à long terme poursuivi par l’Arabie saoudite et ses alliés dans la région.

 

In tel régime ne peut subsister que s’il fait des petits et s’il a des alliés à l’étranger. Or, ce cas de figure a du mal à s’imposer, d’où l’emprise de plus en plus tentaculaire sur les deux pays cités, la Syrie et l’Irak.

 

Que font les USA et leur CIA ? Il est clair que les Américains surveillent cette évolution en Irak comme le lait sur le feu. Il est même probable qu’ils ne sont pas totalement étrangers aux troubles et à la vague de mécontentement dans l’Anbar et en Irak en général où les attentats redoublent de violence. Ayant occupé ce pays pendant près d’une décennie, la CIA a eu le temps d’y installer des réseaux développés et de s’infiltrer dans les sites gouvernementaux les plus élevés. Il n’est donc pas exclu que des changements interviennent prochainement dans ce pays où la guerre de l’ombre entre Américains et Iraniens fait rage.

 

Pour la Syrie, le dénouement, sans être imminent, ne fait pas l’ombre d’un doute. L’Iran défend une cause perdue d’avance : aucun régime ne peut se maintenir à l’encontre de la volonté de tout un peuple, dans un pays devenu un véritable champ de ruines et où les morts se comptent par centaines chaque semaine. Si rien ne change, on va vers les 100 000 morts, ce qui est une honte.

 

On a souvent dit que les Etats sont des monstres froids. On en a la preuve chaque jour que Dieu fait

09:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Et dire que qu'il y a quelques dizaines d'années, le Shah d'Iran a été dépeint comme le pire tyran imaginable, lâché par l'Occident et finalement remplacé par le régime d'un Khomeini abrité depuis des années à Paris. Impressionnant de lucidité et de prévoyance, nos spécialistes de la politique étrangère!

Écrit par : Mère-Grand | 17/02/2013

vous oubliez un peu vite que Russe et Chinois ne veullent pas d'une intervention militaire de l'otan en Syrie. vous oubliez un peu vite que c'est l'occident et les monarchies anti-démocratique du golf persique qui déstabilisent politiquement et économiquement les pays du magrèbe et le moyen orient.oui belle démocrastie en Irak après l'întervention militaire u.s. résultat tout aussi édifiant en afghanistan et en libye, et surment que le printemps arabe en Tunisie et en Egypte finiront dans un bain de sang. et vous vous ne poser certainement pas la question de savoir a qui profite les crimes. il y en a un peu raz le bol de ses soit disant démocratie occidentale qui se permettent d'intervenir partout dans le monde au nom des droits de l'homme, de la liberté, et de la démocratie.on veut donner des leçons et imposer nos modes de vie pervers et corrompue au monde entier au nom de quoi je vous le demande....c'est quoi les projets societale des pays soit disant démocratique. des riches de plus en plus riche au détriment de la majorité de la population réduite en esclavage. 90% de la population mondiale qui creveras de fain pendant que quelque riches roitelets et autre oligarques se votrerons dans le stupre, la luxure, et le vice. c'est quoi le projet occidental détruire toutes les valeurs moral, détruire toutes les religions, détruire la famille, que produit notre belle société libérale ,capitaliste, démocratique ? une majeurité de dépressifs toxiomane abrutis... pauvre monde où allons-nous....

Écrit par : Pierre Elucka | 17/02/2013

Les commentaires sont fermés.