14/02/2013

La moralité de certains grands sportifs

La moralité des joueurs de foot ball… et autres sportifs

 

Le baron Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe : lui qui plaçait l’activité sportive au-dessus des valeurs communes des sociétés humaines y voyant une école de rigueur, de discipline, de respect des règles et de dépassement loyal et correct de soi-même n’aurait jamais imaginé, même de très loin, les excès, les dérives morales de certains grands sportifs ou réputés tels.

 

On se souvient des écarts inqualifiables et impardonnables de l’équipe de France à la coupe du monde du football.. On se souvient aussi des tromperies de Lance Amstrong, septuple  vainqueur du tour de France et dirigeant d’une fondation à but non lucratif.

 

Et voici qu’aujourd’hui on retrouve, selon la police, le numéro de téléphones de quelques footballeurs dans le téléphone portable d’une jeune femme de seize ans qui se prostituait à l’occasion. Quand elle a été arrêtée elle détenait de la drogue sur elle.

 

Les directeurs sportifs et les présidents de fédérations ont beau évoqué l’exemplarité des champions qui sont de s modèles, rien n y fait. C’est peut-être Me Roselyne Bachelot qui a eu raison de dire que nous avions affaire à des caïds immatures de banlieue, se croyant tout permis puisqu’ils étaient adulé et grassement payés sur les terrains de foot et les cours de tennis.

 

Mais on oublie le principal coupable, c’est le public qui ferme les yeux sur des agissements que la morale réprouve. Et qui accepte le cynisme public de quelques fausses célébrités dont le sens de l’honneur nous commande de nous détourner.

13:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.