06/02/2013

Titre de la noteDes réseaux terroristes dormants en France ?

Des réseaux terroristes dormants en France ?

 

La nouvelle n’a pas vraiment étonné ; le ministre français de l’intérieur, M. Manuel Valls a récemment annoncé l’arrestation d’un groupe d’islamistes qui recrutaient en région parisienne des Djihadistes désireux d’aller se battre contre l’armée française au Mali et ailleurs. Cette découverte  n’en est pas vraiment une car la technique des réseaux dormants est bien connue et l’on se souvient que même lors de l’attentat du 11 septembre certains membres du commando étaient présents en Occident depuis de nombreuses années, voir même présents sur le sol des Etats Unis.

 

Par delà ces velléités de quelques uns de faire du tort à la France, il y a le problème de l’intégration de ces populations venues de l’extérieur et qui ne se sont toujours pas assimilées au corps traditionnel du pays. Des gens qui habitent en France sans y vivre, sans s’identifier au pays, à sa culture et à son histoire. Voire, qui refusent la moindre concession à la socio-culture française.

 

On a tout essayé, l’école, la culture, le travail, les débats, les réseaux sociaux etc… Comment faire pour que ce vivre ensemble tant espéré finisse par voir le jour ? L’intégration, c’est comme l’amour, il faut être deux. Les notions de citoyenneté, de république et de séparation de l’église et de l’Etat n’ont pas encore été assimilées par un nombre croissant de gens dans le pays.

 

Récemment, j’écoutais M. Delevoye, du Conseil économique, social et environnemental , parler de l’hétérogénéité  de la société française. Quel courage, ce fut la première fois qu’un homme politique français s’exprimait aussi directement sur le sujet.

 

On n’a pas encore tiré toutes les leçons de l’affaire Merah.

08:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.