15/11/2012

Titre de la noteQue faire du Hamas, que faire de Gaza ?

Que faire du Hamas, que faire de Gaza ?

 

Mais quelle mouche a piqué les extrémistes du Hamas ? Pourquoi cette recrudescence d’émissions de missiles contre le sud d’Israël alors que la situation était plutôt calme ? Est-ce une crainte de voir la population de Gaza se détourner du Hamas qui a poussé ce dernier à se lancer dans une aventure militaire très risquée ? Est ce la volonté de détourner l’attention de ce qui se passe en Syrie ? On continue de s’interroger sur les motivations de ceux qui ont décidé de provoquer Tsahal qui obéit aux ordre de Benjamin Netanyahou.

 

En tout état de cause, le Premier Ministre israélien bien plus énergique  que ses prédécesseurs, a décidé d’agir et de frapper fort. Il semble bien que nous nous acheminions vers un remake de l’opération plomb durci. La nouvelle offensive a déjà un nom, pilier de défense.

 

J’ai eu l’occasion de parler hier soir au téléphone avec des habitants du sud d’Israël qui ne sont qu’à 8 ou 9 km de Gaza à vol d’oiseau. On entendait le bruit des détonations au téléphone. Dès lors, il était évident que B. Netanyahou se montrera intraitable.

 

Mais par delà cette opération militaire ponctuelle, les stratèges se montrent réserver quant à l’avenir plus lointain : que faire de Gaza, que faire du Hamas ?  dans les think-tanks israéliens, certains se demandent s’ils ne font en finir une fois pour toutes avec le hamas et réoccuper Gaza qui serait alors directement administrée par Israël. C’est un pari risqué mais certains l’envisagent, faute de mieux.

 

En fait, les Israéliens n’entendent pas laisser une partie de la population vivre sous les bombes. Le Hamas se rappelle au souvenir de l’actualité à intervalles réguliers. D’où la réaction israélienne. Barack Obama a déjà annoncé qu’il soutenait l’Etat juif. Et il est très improbable que les pays arabes réagissent autrement que par des actes symboliques. L’Egypte de M. Morsi a rappelé son ambassadeur mais sa marge de manœuvre est très limitée et elle ne fera rien qui indispose son principal bailleur de fonds, les USA, allié indéfectible d’Israël

 

Mais la question reste entière : que faire de Gaza ? M. Mahmoud Abbas est trop affaibli, le monde arabe déchiré et divisé, personne ne propose de solutions nouvelles aptes à faire sortir les négociations de l’ornière.

 

Oui, que faire de Gaza ?

 

 

07:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.