30/07/2012

LES JOURNEES D’ETE, PROPICES A LA LECTURE…

LES JOURNEES D’ETE, PROPICES A LA LECTURE…

Vous avez sûrement remarqué que durant les semaines d’été les gens lisent bien plus. Les gens auxquels vous envoyez vos livres vous répondent généralement qu’ils attendent les vacances, notamment celles d’été, pour vous lire. Et soi-même, quand on parcourt les journaux, on y trouve des thèmes peu habituels. Par exemple, dans Le Figaro, j’ai bien apprécié le feuilleton retraçant la vie mouvementée et la fin tragique d’Albert Londres. Ce qui fut relaté à propos de la naissance de Tel Aviv m’a vivement intéressé car il s’agissait alors d’un témoin oculaire. On sait que le célèbre journaliste est mort dans des conditions mystérieuses= le paquebot qui le ramenait en France a pris feu…
Le journal Le Monde publie, de son côté, des chroniques sur Abu Dhabi et  l’Iran, enfin sur toute cette région en proie à de vives tensions. Mais, Dieu soit loué, il n’est pas question de cela, pour une fois ! Les chroniques sont plus pacifiques et plus humaines, même si les problèmes demeurent.
Jadis, certains journalistes s’avérèrent comme de grands écrivains, Joseph Kessel etc… De nos jours, malheureusement, les journalistes se prennent pour de grands écrivains et imposent un modèle d’écriture qui équivaut à un nivellement par le bas. C’est bien dommage…
Enfin, il y a une trêve estivale pour tous, mais pas pour ces pauvres Syriens qui subissent à Alep les assauts de l’armée d’Assad. Sans que les réactions le niveau de déclarations orales courroucées.

09:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.