26/07/2012

FACILITER L’ACQUISITION DE LA NATIONALITE FRANÇAISE ?

FACILITER L’ACQUISITION DE LA NATIONALITE FRANÇAISE ?

J’ai écouté ce matin sur I Télé l’interview de l’ancien ministre Bruno Le Maire qui est candidat à la présidence de l’UMP. Il saute aux yeux que ce jeune monsieur, au demeurant plutôt brillant, n’a guère la tête de l’emploi ni même l’expérience pour tenir un parti aussi turbulent et aussi difficile que l’UMP. Mais qu’importe, les hommes politiques même ceux dont  on attendait beaucoup, retombent toujours dans l’ornière lorsqu’il s’agit d e faire parler de soi et de battre les estrades pour y parvenir… Mais laissons, ce n’est pas ce point précis qui m’intéresse puisque ce sera, en tout état de cause, soit Jean-François Copé soit François Fillon qui l’emportera…

Ce qui m’intéresse ici, ce sont les déclarations de Bruno Le Maire sur la libéralisation de l’octroi de la nationalité française à des gens qui n’y voient que le moyen d’accéder aux minima sociaux et  aux aides de toutes sortes. M. Le Maire a indiqué avec raison qu’il faut parler la langue, adhérer aux valeurs républicaines et s’identifier à l’histoire de la France. Or, cela ne semble pas toujours être le cas. Manuel Valls est sûrement un bon ministre de l’intérieur, il connaît les problèmes posés par la transplantation puisqu’il est lui-même naturalisé français, mais il commettrait une lourde erreur en touchant aux critères établis par M. Claude Guéant.

Il faudrait être aveugle pour ne pas relever que le score en forte hausse du Front National traduit une exaspération et un ras le bol d’une frange sans cesse croissante de la population française qui se sent envahie.

Que l’on me comprenne bien, il ne faut pas m’identifier aux propos que je rapporte, il convient simplement de tenir compte de la réalité. Si l’on libéralise de telles formalités, le parti Lepéniste frôlera les 20% aux prochaines élections, voire plus.

Avec de bons sentiments on ne fait pas nécessairement une bonne politique. La nationalité française se mérite, elle ne s’acquiert pas automatiquement. Le pays doit avoir le temps d’absorber une immigration de même nature, notamment des pays d’Europe qui partagent sa culture et ses valeurs. Il y a, certes, d’autres gens, qui, eux aussi méritent d’être intégrés.

A eux de faire leurs preuves. Qu’on suive le chemin de la sagesse… Le peuple français est très versatile et il lui arrive de prendre des attitudes absolument imprévisibles.

10:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.