06/05/2012

En Syrie

LA SITUATION EN SYRIE
Comme je le disais il y a déjà quelques semaines, le sénateur John Kerry l’a répété de manière cinglante : Kofi Anan a lamentablement échoué dans sa mission en Syrie et, sans le vouloir d’intention première, il a permis à un régime scélérat de profiter de ce laps de temps pour continuer à réprimer à tout va.
Les dernières exactions en date ont eu lieu dans le campus de l’université d’Alep où les troupes du régime ont pénétré , tuant au moins quatre étudiants et en arrêtant plus de deux cents autres.
Le régime ne changera pas ni ne s’arrêtera , il faut changer de méthode. Dans ce contexte, un navire battant pavillon de la Sierra Leone a été arraisonné au large des côtes libanaises. Il est chagré de coneteurs bourrés d’armes destinées probablement à Tripoli pour ensuite être acheminées par la route vers la Syrie.
Comme on a largement dépassé les 10.000 (ce qui est absolument dramatique) les puissances occidentales, avec à leur tête les USA, aidés de la Turquie, envisagent de plus en plus ouvertement l’instauration d’un couloir humanitaire qui sera une zone d’exclusion aérienne, à la frontière syro-turque.  Comme cette zone sera défendue par la force armée, il y a lieu de supposer que des brigades entières de l’armée syrienne feront défection puisqu’elles pourront trouver refuge quelque part, sans être vouées à la destruction par l’aviation et donc à une mort certaine.
Décidément , ce printemps arabe n’avait de printemps que le nom : en Libye, les factions armées s’entredéchirent, en Egypte, la lune de miel entre l’armée et les révolutionnaires a volé en éclats, en Tunisie, les islamistes révèlent leur vrai visage…
Quand donc tout cela s’arrêtera-t-il ?

10:08 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Pour ce qui concerne la Syrie, une fois le cap largement dépassé grâce à l'inactivité de l'occident et celle des pays arabes voisins, quoi qu'il arrive dans ce pays, c'est la catastrophe, si les rebelles prennent le pouvoir, nous aurons droit à des purges sans précédent et si el assad reste, il devra tuer la moitié de la population pour rester au pouvoir, ce pays est prit dans un sable mouvant et rien ne changera grand chose !

Quant à savoir qui va trinquer, les minorités et notamment la minorité chrétienne a de beaux-jours, mais loin, très loin du pays !!!

Écrit par : Corto | 06/05/2012

Concernant l'élection de Hollande, comme symbole on peut voir en directe de la place de la bastille sur les chaines françaises des drapeaux de pays arabes, Algérie, Libye, Tunisie, Syrie et pas un seul drapeau français !!!

Écrit par : Corto | 06/05/2012

Les commentaires sont fermés.