30/04/2012

A Ferrare, samedi et dimanche

A Ferrare, samedi et dimanche

 

Quelle ville, quelle douceur de vivre, quelle élégance et quel raffinement ! Cette Italie du nord est un joyau !

Samedi, nous sommes allés dans la petite synagogue de Ferrare pour la prière du chabbat. C4était minuscule, environ quatorze hommes dont trois petits enfants et un peu plus de femmes.

J’étais assez peine dé voir le judaïsme réduit à une portion si congrue ; il faut dire que l’Eglise catholique, la guerre, la déportation et les conversions se sont chargés de nous conduire à un tel résultat.

Vers la fin de l’office, le rabbin a fait venir deux garçons et une petite fille pour chanter le beau cantique de Adon ‘olam asher malkah (voir à ce sujet mon livre La liturgie juive, QSJ ? PUF, 1996) Ces voix vibrantes m’ont redonné du courage.

Après ce fut la belle réception avec la nuit blanche dans les rues de Ferrare, on a vu les lieux de tournage des Jardins des Fizi-Contini, les lieux où se trouvaient Georgio Bassani et Ferrare by night.

En nous promenant dans les rues du Ghetto juif (comme on dit là-bas), j’ai pou voir l’ancienne synagogue hispano-portugaise, que les expulsés d’Espagne ont investi en novembre 1492 lorsque les catholiques d’Espagne ont signé le décret d’expulsion. Plus d’un demi millénaire.

Le dimanche, ce fut la remise du Prix en présence du Maire de Venise, de celui de Ferrare et des notables locaux. La cérémonie eut lieu dans l’ancienne prison de Ferrare, aménagée en musée culturel juif. Après mon allocution, une vieille dame dit sa volonté de prendre la parole. A la tribune, elle témoigne, elle a vécu dans cette prison neuf années, son père en était le directeur, il lui parlait souvent de Bassani qu’il respectait mais qui était un anti-fasciste… Tout le monde retint son souffle.

On m’a aussi présenté la fille de Bassani, elle vit à Sceaux avec son mari, en France ! Nous avons échangé nos adresses afin de nous revoir à Paris ou à Genève…

17:42 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

28/04/2012

Le Don Giovanni de Ferrare

Le Don Giovanni de Ferrare

C'est l'adresse préférée des gourmets de ferrare ou en visite danc ette charmante petite ville.

Vous y serez accueilli par le charmant et très compétent Marc qui est polyglotte.

Il vous fera déguster toutes sortes d'escellents vins de sa région et surtout vous offrira un champagne bilogique comme vous n'en aurez jamais bu. C'était assez remarquable. Ce restaurant est le seul de la ville à avoir depuis 2003 une étoile au Michelin. Et à l'avoir gardée.

Ne mangeant que du poisson, je ne puis vous parler des mets carnés, mais si ces derniers sont à la hauteur des précédents alors cet établissement est la pardis de la gastronomie.italienne.

Le restaurant est situé non loin du château du duc d'Este. Dans une splendide cour intérieure sous une magnifique verrière.

ALORS VIVE LE dON gIOVANNI ET VIVE mARC DONT L accueil est sensationnel.

10:35 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

27/04/2012

Ferrare, ses vélos et sa pinacothèque

Ferrare, ses vélos et sa pinacothèque

 

Là où je me trouve se situe l'ancienne cité médiévale. L'immense château du Duc surplombe la place de la république, véritbale zone piétonne.

Non loin se trouve cette superbe pinacothèque qui renferme des térsors. Jè y étais ce matin. Les tableaux sont extraordinaires mais il y avait trop de représentations religieuses, notamment chrétiennes, le Christ sous toutes ses formes, notamment la crucifixion et la mise au tombeau.

Il y a aussi ceertains tableaux représentant la Vierge à l'enfant et d'autres exclusivement féminins avec que des reproductions de femmes.

Tous ces tableaux remontent à 1400, 1500. Incroyable.

Et nous étions presque seuls à contempler ces trésors.

A côté de cela, j'ai vu des ceènes adorables avec des Italiens qui sont des gens très bien éduqués, très élégants. J'ai encore acheté des choses, pas chers du reste.

Il y avait en face de moi un couple qui prenait lappritif et alors le téléphone sonne l'homme répond et il se met à faire des gestet àparler avec ses mains commes'il était en présence de son interlocuteur. Pour un parisien ou genévois habitué à moins de démonstration, c'est nouveau. Maia aussi, si agrébale.

18:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

25/04/2012

Ferrare

Ferrare est une ville magnifique sans l'agitation de Rome ou de Milan.

Nous sommes installés juste en face du Palais des Ducs d'Este.

Il y a des monuments partout et Goethe avait bien raison de vanter die Reise nach Italien. C'est vraiment le pays, wo die Zitronen blühen.

Les restuarnts sont magnifiques.

Je vous recommande le Don Giovanni, une étoile au Michelin et les gens parlent français.

Aujourd'hui, c'est fête nationale car c'est le jour de la libération du pays.

17:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/04/2012

Et viva Italia

Et viva Italia

 

Je vais enfin revenir en Italie, respirer l’air embaumé d’orange et d’autres saveurs qui flattent les narines. Enfin, un peu de vacances pour aller chercher ce Prix de la ville de Ferrare et de la fondation Meiss.

La traduction de mon livre sur le Zohar, parue chez Jaca Book à Milan m’a valu cette distinction à laquelle je suis très sensible.

Et puis, il y a la ville de Ferrare dans laquelle je n’avais encore jamais mis les pieds.

Ferrare a été un grand centre juif depuis le Moyen Age, ce fut un grand centre culturel et de presses hébraïques. Tant de livres de prières y furent éditées et imprimées comme à Livourne dont mon regretté père utilisait les rituels. Je m’en souviens quand j’était tout petit. C’est le rite séfarade que nous utilisons.
Ferrare, c’était aussi la cité-refuge où refluaient les juifs de Venise lorsque les Doges décidaient arbitrairement de les bannir.

Il va, semble-t-il, pleuvoir aujourd’hui mais à partir de demain il fera beau. Espérons. Après la pluie vient le beau temps.

Le jeune stagiaire du Saint James qui se trouve provenir de Ferrare m’a dit qu’il y avait là bas un palais du diamant et surtout que la spécialité culinaire était le tortellini. Espérons que cela ne fait pas trop grossir, sinon il faudra faire des heures de sport.

J’emporte avec moi un seul livre afin de me reposer ; le Moïse de Freud par le célèbre historien disparu, Yossef Hayyim Yerushalmi qui était un savant remarquable.

Jusqu’à mon retour à Paris avant le premier mai, je ne ferai pas d’article. Danielle m’a menacé des pires sanctions si je n’observais pas cette trêve pascale si religieusement respectée en France.

Au retour, il faudra travailler dur, faire paraître le livre sur David, terminer une série de conférences et faire face comme d’habitude.

Bonnes vacances et reposez vous bien aussi. A bientôt

07:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/04/2012

Les premières leçons d’un scrutin…

Les premières leçons d’un scrutin…

Ce fut une attente presque insupportable, mais les résultats ont fini par arriver ; les estimations placent François Hollande en tête, suivi de très près par le président Nicolas Sarkozy. Contrairement à ce que disent les commentateurs, cette légère avance, qui révèle, une fois de plus, les attentes et les inquiétudes des Français, n’est pas déterminante. Et ceux qui disent que les jeux sont loin d’être faits, sont certainement plus dans le vrai que ceux aux yeux desquels le vote du 6 mai est d’ores et déjà acquis.

Un fait étrange, apparemment secondaire, s’est immiscé dans la marge de cette campagne et a fini par faire éclater au grand jour toute son importance. Le débat se jouait, certes, entre les deux favoris, le président sortant et le candidat de gauche, mais, en réalité, l’issue du second tour se jouait non pas au premier mais au second rang, entre leurs concurrents plus éloignés, le Front national et le front de gauche. Or, le sort de François Hollande est intimement lié à celui de allié naturel.

Si Jean-Luc Mélenchon avait fait le score qu’il espérait, il aurait rempli la mission qui lui avait été implicitement assignée : prendre en tenaille Nicolas Sarkozy, entre François Hollande, d’un côté, et lui-même, de l’autre. Cette stratégie a échoué de façon sévère puisque c’est le contraire qui s’est produit : Marine Le Pen, suit Nicolas Sarkozy puisqu’elle jouxte les 20%, atteignant dès son coup d’essai, un score jamais égalé par son père, pourtant fondateur du parti…

Sans un score élevé du Front de gauche, M. Hollande n’est plus assuré de remporter une victoire facile pour la simple raison que le total des voix de droite est bien supérieur à celui de la gauche. Qu’elle le veuille ou non, une bonne partie des voix de Marine Le Pen se reporteront sur Nicolas Sarkozy et rares seront ceux qui s’abstiendront ou voteront pour un candidat socialiste qu’ils veulent faire battre. Quel que soit leur ressentiment à l’égard de la politique menée durant ces cinq dernières années, très rares seront ceux qui apporteront leurs suffrages à la gauche. Si je ne trompe pas dans mes calculs, la gauche totaliserait, au vu des résultats actuels, guère plus de 45%. Et les points manquants sont immanquablement ceux qui ont fait défaut à M. Mélenchon lequel est passé de 15-16% à 10%…

Un mot du report des voix qui est un processus toujours aléatoire : M. Bayrou a fait savoir par son adjoint Philippe Douste-Blazy que son mentor attendra de suivre les débats entre les deux finalistes pour dire de quel côté il se rangera. Il ne faut par être un grand prophète pour prévoir que Nicolas Sarkozy finira par donner des gages à son ancien collègue du gouvernement Chirac…

J’ai écoute Jean-Luc Mélenchon parler tout à l’heure, en commentant ses propres résultats décevants. Mettons nous à la place de celui qui se crut un invincible tribun rameutant les foules, ivre de puissance virtuelle et qui se retrouve avec un score inférieur de moitié à celui qu’il escomptait. Pire encore : voir passer devant lui celle qu’il entendait marginaliser…

Certes, après des circonvolutions, il a appelé à faire battre Nicolas Sarkozy, mais à aucun moment de son allocution, il n’a cité le nom du candidat socialiste. Il a même invité la classe des travailleurs à venir manifester énergiquement le 1er mai et est resté dans le vague, concernant un soutien fort et déterminé au candidat socialiste… Or, nul n’a oublié les mauvaises manières que se sont faites les deux ou trois candidats de gauche.

Si l’on fait le total des suffrages de droite, sans tenir compte de l’aléatoire report de voix, la droite est en nettement meilleure position. Les électeurs du Front National, voyant que leur candidat ne franchit pas la barrière du premier tour, seront libres de s’engager en faveur du candidat restant de la droite, surtout si ce dernier promet de répondre à leurs attentes (chômage, immigration, insécurité, ordre, retraites…)

Enfin, la campagne qui s’annonce n’a rien à voir avec la précédente où 9 candidats sur 10 ne s’entendaient que sur un point : clouer le dixième, Nicolas Sarkozy, au pilori… En cinq années de pouvoir, on commet nécessairement des erreurs car on est contraint d’agir. Tout en respectant les idées de chacun, on doit bien reconnaitre que les crises subies par l’Europe et la France étaient sans précédent. Et que Nicolas Sarkozy leur a fait face.

Restent les débats qui opposeront les deux finalistes. Ils serviront de révélateur et surtout ils prouveront que Nicolas Sarkozy ne mérite pas ce surcroît d’indignité ni cet excès d’ostracisme dont on l’accable.

La France a besoin de sérénité dans ses choix pour les cinq prochaines années.

Maurice-Ruben HAYOUN in

Tribune de Genève du 23 avril 2012

22:48 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

LE MAL VIVRE DE BRITNEY SPEARS

LE MAL VIVRE DE BRITNEY SPEARS

HIER SOI, EU EGARD AU TEMPS PLUIVIEUX ET MAUSSADE EN NORMANDIE, J’AI REGARDE APRES LE DINER UNE EMISSION SUR BRITNEY SPEARS. C’ETAIT ASSEZ EMOUVANT. ON A PU VOIR LES DIFFICULTES ET LE MAL VIVRE D’UNE FEMME, JEUNE, DOUEE, PLEINE DE TALENTS, MAIS QUI NE PARVIENT PAS A MENER UNE VIE NORMALE COMME TOUT LE MONDE EN RAISON DU SUCCES.

EN PRINCIPE, LE SUCCES DEVRAIT  APPORTER JOIE ET SATISFACTION, LA CONSCIENCE DE S’ACCOMPLIR, D’ETRE HEUREUX. MAIS LA, LA JEUNE CHANTEUSE A PLEURE A L’ECRAN, ELLE NE POUVAIT MEME PAS SE RENDRE DANS UN RESTAURANT SANS ETRE SUIVIE PAR 50 VOITURES DE PAPARAZZI, A L’AFFUT DE PHOTOGRAPHIES.

LE PLUS POIGNANT A ETE SON EVOCATION D’ERREURS COMMISES PAR ELLE-MEME, SON MAUVAIS CHOIX DE CERTAINS MEMBRES DE SON ENTOURAGE, LE DEPART DE SON MARI, PERE DE SES DEUX FILS, ETC… ON A AUSSI VU SON PERE QUI ESSAIE DE LA CANALISER, LUI REDONNER COURAGER ET LUI REMONTER LE MORAL.

AU PLAN ETHIQUE OU SIMPLEMENT PHILOSOPHIQUE, ON SE DEMANDE COMMENT PREPARER UN INDIVIDU A SUBIR CORRECTEMENT L’INVASION DANS SA VIE D’UN SUCCES FRACASSANT QUI DEVORE SON EXISTENCE. AU LIEU DE LUI APPORTER LE BONHEUR, IL LA DETRUIT AU POINT DE LA PRECIPITER DANS DES PARADIS ARTIFICIELS ET LA MENER A SA PERTE.

ON EST TENTE DE DIRE  QU’UN MINIMUM D’EDUCATION CIVIQUE OU MORALE, L’ASSIMILATION DE QUELQUES SOLIDES PRINCIPES DE VIE AURAIENT PU SAUVER DE LA DERIVE UNE TELLE JEUNE FEMME. C’EST CE QUE JE PENSE. LORSQUE CETTE JEUNE FEMME QUITTE LA SCENE ET LES FEUX DE LA RAMPE, ELLE SE RETROUVE FATALEMENT SEULE AVEC ELLE-MEME, SES LARMES COULENT EN SILENCE ET SANS TEMOIN… MAIS SI ELLE AVAIT SU ETABLIR UNE SEPARATION HERMETIQUE ENTRE SA VIE PUBLIQUE ET SA VIE PRIVEE, LA SEULE QUI COMPTE, ELLE N’EN SERAIT PAS ARRIVEE LA.

PAR DELA LE CAS INDIVIDUEL DE BRITNEY, IL Y A AUSSI UNE IMAGE DE NOTRE SOCIETE QUI SE DEGAGE. LES GENS ONT BESOIN DE CONSOMMER UNE IDOLE, UNS STAR DONT ILS SE DETOURNENT AUSSI VITE QU’ILS L’ONT ADULEE ET ADOREE. C’EST LA QUE SE PRODUIT LA CASSURE.

COMMENT Y REMEDIER ? PAR DES EXERCICES SPIRITUELS, MAIS CEUX CI NE SONT PAS A LA PORTEE DU PREMIER VENU.

08:57 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

21/04/2012

LA TREVE ELECTORALE

CE SAMEDI ET CE DIMANCHE, LA TREVE ELECTORALE

TOUT EN RESPECTANT L’ENGAGEMENT POLITIQUE ET LA NECESSITE POUR LES CITOYENS DE SE TENIR INFORMES PAR LES CHAINES PUBLIQUES ET PRIVEES, JE DEPLORE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL AIT ACCORDE A TOUS LES CANDIDATS LE MEME TEMPS DE PAROLE, LES MEMES FACILITES AU MOTIF QUE C’EST LA UNE EXIGENCE DE LA DEMOCRATIE. J’AI PLUTOT ENVIE DE DIRE DE LA MEDICORATIE !

QUAND VOUS ACCORDEZ LE MEME TEMPS DE PAROLE A LA TELEVISION A UN PRESIDENT SORTANT QUI S’EST BIEN BATTU POUR DEFENDRE SON PAYS, AU LEADER D’UN GRAND PARTI POLITIQUE RIVAL QUI SOUHAITE PRENDRE LA RELEVE, VOUS NE POUVEZ PAS EN FAIRE POUR QUELQU’UN QUI VOUS PARLE DE LA LUNE, POUR QUELQU’UN QUI VEUT SUPPROMER AUTORITAIREMENT LA LOURDE DETTE DE LA FRANCE, OU POUR QUELQU’UN QUI SE PRESENTE TOUT EN DISANT QU’IL ENTEND SUPPRIMER LE POSTE QU’IL BRIGUE POURTANT.

LA MEME REMARQUE VAUT DE LA DISTRIBUTION A GRANDS FRAIS DES BROCHURES ELECTORALES. PERSONNE NE LES LIT ET EN PLUS ON ENTEND A LONGUEUR DE JOURNEE TOUS CES DISCOURS, TOUS LES MEMES.

IL EST TEMPS QUE L’INTERNET VIENNE REMPLACER TOUT CELA ET QUE LES CONDITIONS DE CANDIDATURE SONT PLUS DURES. IL Y VA DE LA DIGNITE DE LA DEMOCRATIE. AUTREFOIS, C’EST LA FOIRE D’EMPOIGNE.

09:04 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

L’ECHEC DE LA MISSION ANAN ET LA VRAIE NATURE DU REGIME SyRIEN

 

L’ECHEC DE LA MISSION ANAN ET LA VRAIE NATURE DU REGIME SyRIEN

ON LE SAVAIT DEPUIS DES DECENNIES. ON AVAIT MEME MIS LA SYRIE AU BANC DES NATIONS. ON L’AVAIT ACCUSE DE TOUS LES MAUX, DE TERRORISME D’ETAT, DE MLEURTRES D’OPPOSANTS, DE PRATIQUES VIOLEMMENT ANTI-DEMOCRATIQUES ETC… RIEN N’Y FIT. ENSUITE, ON ESSAYA UNE TOUT AUTRE METHODE, CELLE D’INTEGRATION, DE L’ACCUEIL, PENSANT QUE CELA ADOUCIRAIT LE REGIME, LE FERAIT REJOINDRE LE GIRON DES NATIONS DEMOCRATIQUES. AU POINT DE L’INVITER A LA MEME TRIBUNE, LORS DU DEFILE DU 14 JUILLET, QUE EHOUD OLMERT, LE PREMIER MINISTRE ISRAELIEN.

UN SEUL HOMME, SIFFISAMMENT ANÏF OU SIMPLEMENT VANITEUX, KOFI ANAN, A CRU POUVOIR RAMENER LE REGIME SYRIEN DANS LES CLOUS/ IL A CRU EN MA SIGNATURE D’UN HOMME QUI SIGNE TOUT MAIS N’APPLIQUE RIEN. CETTE FORMULE N’EST PAS DE MOI MAIS D’UN GRAND AMBASSADEUT QUE J’AI RENCONTRE ET QUI A ETE SOUVENT EN POSTE DANS CES PAYS.

LE PLAN ANAN ETAIT IRREALISTE ET AURAIT DU METTRE LA PUCE A L’OREILLE DE CELUI QUI A OSE LUI PRETER SON NOM ! RENDEZ VOUS COMPTE ! MAIS QUI AURAIT CRU QUE LE REGIME SYRIEN AURAIT RESPECTE TOUS CES POINTS LESQUELS ORGANISAIENT SA MORT…

EVACUATION DES ARMES LOURDES DES CITES SYRIENNES, CESSATION DES BOMBARDEMENTS, FOURNITURE D’AIDE ALIMENTAIRE AUX ZONES SINISTREES, LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES, LIBERFTE DE REPORTAGE POUR LES JOURNALISTES, DIALOGUE POLITIQUE, DROIT DE MANIFESTER LIBREMENT ET PACIFIQUEMENT…

COMMENT Y CROIRE ? ON DEMANDAIT AU REGIME SYRIEN DE SE RENIER SOI-MEME, NI PLUS NI MOINS. ET L’ANCIEN DIPLOAMTE GHANEEN Y A CRU. QUELLE NAÏVETE. SAVEZ VOUS COMBIEN DE MORTS ON A COMPTE EN SYRIE DEPUIS CE FAMEUX PLAN ?

08:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Le roi David sur FRANCE 2 dimanche entre 9h30 et 10h.

Passage à  la télévision du professeur Maurice-Ruben HAYOUN

Sur France 2 le dimanche 22 avril.SUR FRANCE 2 de 9h30 à 10h


(Emission de Josy EISENBERG)

Cette émission est la première d’une longue série portant sur le roi DAVID

Un dialogue sur ce roi charismatique entre un rabbin et un professeur. 

Le cas du roi David est intéressant à plus d’un égard. La Bible lui a confectionné une biographie où tous les détails de son existence ne s’imbriquent pas harmonieusement les uns dans les autres. Ce qui suscite quelques interrogations sur leur authenticité.
En tout état de cause, David est devenu avec son fils Salomon le symbole même du bon roi de droit divin, puisqu’il reçut, ainsi que son prédécesseur Saül, l’onction royale des mains mêmes du prophète Samuel.
La tradition en a même fait l’ancêtre du Messie tant dans la Bible hébraïque que dans les Evangiles.

08:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook