30/04/2012

A Ferrare, samedi et dimanche

A Ferrare, samedi et dimanche

 

Quelle ville, quelle douceur de vivre, quelle élégance et quel raffinement ! Cette Italie du nord est un joyau !

Samedi, nous sommes allés dans la petite synagogue de Ferrare pour la prière du chabbat. C4était minuscule, environ quatorze hommes dont trois petits enfants et un peu plus de femmes.

J’étais assez peine dé voir le judaïsme réduit à une portion si congrue ; il faut dire que l’Eglise catholique, la guerre, la déportation et les conversions se sont chargés de nous conduire à un tel résultat.

Vers la fin de l’office, le rabbin a fait venir deux garçons et une petite fille pour chanter le beau cantique de Adon ‘olam asher malkah (voir à ce sujet mon livre La liturgie juive, QSJ ? PUF, 1996) Ces voix vibrantes m’ont redonné du courage.

Après ce fut la belle réception avec la nuit blanche dans les rues de Ferrare, on a vu les lieux de tournage des Jardins des Fizi-Contini, les lieux où se trouvaient Georgio Bassani et Ferrare by night.

En nous promenant dans les rues du Ghetto juif (comme on dit là-bas), j’ai pou voir l’ancienne synagogue hispano-portugaise, que les expulsés d’Espagne ont investi en novembre 1492 lorsque les catholiques d’Espagne ont signé le décret d’expulsion. Plus d’un demi millénaire.

Le dimanche, ce fut la remise du Prix en présence du Maire de Venise, de celui de Ferrare et des notables locaux. La cérémonie eut lieu dans l’ancienne prison de Ferrare, aménagée en musée culturel juif. Après mon allocution, une vieille dame dit sa volonté de prendre la parole. A la tribune, elle témoigne, elle a vécu dans cette prison neuf années, son père en était le directeur, il lui parlait souvent de Bassani qu’il respectait mais qui était un anti-fasciste… Tout le monde retint son souffle.

On m’a aussi présenté la fille de Bassani, elle vit à Sceaux avec son mari, en France ! Nous avons échangé nos adresses afin de nous revoir à Paris ou à Genève…

17:42 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

La connerie n'a pas de limites...

Écrit par : Patoucha | 30/04/2012

La connerie n'a pas de limites...

Écrit par : Patoucha | 30/04/2012

/Ter

Au détenteur de ce blog, vous êtes prié d'effacer l'islamiste qui usurpe mon pseudo. IP à confronter. Merci.

Vous devriez prendre la peine de filtrer vos commentaires pour éviter la pollution de votre blog.

Nous avions la paix de ces trolls lorsque vous fermiez vos billets!
Apparemment vous acceptez qu'on vous insulte à la lecture de celui sur le SS Günter G"C"raSS. Le plus propre aurait été que vous effaciez et bannissez ces commentateurs antisémites.

Prière de vérifier les IP avant de poster les commentaires signés Patoucha. Les torchons et les serviettes ne sont pas à mettre dans le même panier. Faites le trie et on ne s'en portera que mieux. Merci!

Cette suggestion est aussi valable pour le billet "Le nouveau contrat de travail en France"

Un autre commentaire signé Patoucha serait l'oeuvre du charognard usurpateur de mon pseudo. Merci de relever les IP.

Écrit par : Patoucha | 30/04/2012

Vous êtes à enfermer espèce de malade!

Monsieur, je vous somme de nous indiquer l'IP des trois commentaires ci-dessus portant ma signature afin que je puisse le coincer une bonne fois pour toutes.

Vous ne voyez donc pas, M-R H, qu'il pollue vos billets dans le seul but de vous ridiculiser et surtout vous voir fermer vos billets et de ce fait votre blog, alors qu'il vous suffirait Monsieur de bannir et de poster son IP! Cet usurpateur est banni partout où il usurpe mon pseudo!

REVEILLEZ-VOUS M-R Hayoun! NOTEZ MON IP ET BANNISSEZ LE MALADE EUNUQUE DE TOUS LES PATOUCHA NE PORTANT PAS MON IP NI MON ADRESSE ELECTRONIQUE!

AVEDRTISSEMENT

JE QUITTE! Mais il faudrait - VU VOTRE INERTIE - s'attendre à ce qu'il le remette à votre barbe!

Écrit par : Patoucha | 30/04/2012

Les commentaires sont fermés.