10/03/2012

DSK A L’UNIVERSITE DE CAMBRIDGE, LE RETOUR.

DSK A L’UNIVERSITE DE CAMBRIDGE, LE RETOUR.

Existe-t)il dans ce bas monde la possibilité d’un rachat, d’une repentance, d’une régénération, surtout lorsqu’on a été blanchi par la justice d’un pays qui ne plaisante pas avec les affaires de mœurs ? A voir les vociférations des quelques dizaines de manifestants devant les portes de l’université de Cambridge, on peut légitimement s’interroger.

Ainsi que le prévoyais il y a quelques semaines, DSK sera de plus en plus souvent invité à donner des conférences sur l’état de l’économie mondiale et sur les finances internationales pour la bonne raison qu’il est l’un des rares hommes sur cette planète à pouvoir le faire.

Je ne minimise guère sa lourde responsabilité morale dans l’affaire Diallo, mais quel que soit le blâme inséparable de cet acte inqualifiable, le procureur a abandonné toutes les charges et des enqu^tes plus poussées laissent espérer un déplacement de l’accusation vers d’autres. En termes plus clairs, il ne semble plus si évident que DSK soit l’accusé principal…

Mais revenons à des choses plus consistantes : DSK, régénéré, assume sa faiblesse passagère et remonte la pente. Ses compétences en matière économique et financière sont reconnues par tous. On murmure même que les grands de ce monde continuent de solliciter ses avis et conseils en toute discrétion. Et même dans la crise grecque, on lui aurait discrètement demandé son avis.

Un problème reste entier : DSK pourra-t-il un jour, proche ou lointain, revenir sur la scène publique ? C’est plus compliqué à prévoir, même si l’homme, encore relativement jeune, a de beaux jours devant lui. Chaque jour que D- fait, DSK médite sur ce qu’il a fait et sur sa propension à rechercher le sexe.

Mais fallait-il vraiment venir hurler sous les fenêtres de l’amphithéâtre de Cambridge ? Est-ce qu’un ancien professeur peut être banni ad vitam aeternam de l’alma mater qu’il a longtemps servi avant d’embrasser une carrière ministérielle ? Ce serait injuste et ce ne serait pas servir l’équité.

Je relève avec tristesse que pas un mot n’a encore été dit ni écrit sur le contenu même de la conférence. Alors que cela reste l’essentiel. L’information spectacle bannit les faits et se concentre toujours sur le parfum du scandale.

Que je sache, plus aucune charge ne pèse sur DSK dans l’affaire du Sofitel. L’homme se déplace librement, jouit de tous ses droits civiques, se rend où bon lui semble.

Les portes du repentir, largement ouvertes, lui seraient-elles obstinément fermées ? Quelle injustice, même si elle se veut juste et équitable !

Laissons cet homme se reconstruire.

09:28 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour prophète de la tchatche!
Vous voilà de nouveau entrain de nous faire une leçon de morale pour nous insiter au pardon à l'égard de quelqu'un qui n'a pas le moins que l'on puisse dire un grand respect de la moralité ni du respect de la dignité des femmes.

Le niveau intellectuel du personnage que vous défendez ne l'a pas empêché d'être un fiéfé prédateur de la femme.Vous faite cette demande 2 jours après la Journée internationale de la Femme n'est-ce pas honteux de votre part Monsieur le moralisateur,pardonneur sportif de la raison calculatrice sans coeur et sans vergogne.

Faut-il pardonner à ceux que vous aimez sans tenir compte de celles que nous aimons et que nous respectons dans leur dignité?

Sans oublier qu'apparament les gens influents et l'argent dont il dispose le mettent au-dessus des lois.N'oublions pas qu'il n'a jamais été inquiété dans sa liberté plus que quelques heures ou quelques jours, que ce soit avec Nafisatou ou avec Mme Banon.
Qu'avez-vous à leur dire car c'est elles qui sont les victimes? Ou bien vous estimez qu'il y a certains qui ont le droit au "droit de cuissage" comme l'aurait fait croire un certain Jean-François Khan même s'il s'est excusé en se drapant d'une explication qui a agravé son erreur.

Dites-moi quelle aurait été votre réaction si celles qui ont subit ces agressions sexuelles étaient votre propre fille,votre propre soeur ou une femme de vos proches?
Une grande âme comme vous, vous allez nous faire croire que vous aurez pardonné puisque de toute manière cela ne s'est pas produit heureusement.
Ce que vous dites,je peux vous l'assuser qu'il n'y a que vous qui y croyez sans parler de ce qu'en penserait notre père commun Abraham.

Écrit par : Liberté Chérie H2O | 10/03/2012

@liberté chérie : n'avez-vous pas vous mêmes pardonné à Mme BANON d'avoir menti dans le seul but d'envoyer un homme en prison ? N'a t'elle pas dit en effet qu'il avait tenté de la violer en décrivant une scène de violence extrème alors qu'il a juste essayé de l'embrasser sans pour autant insister devant son refus ? n'avez-vous pas non plus pardonné à N. DIALLO d'avoir accumulé les mensonges au point que le procureur ne lui ait plus accordé aucune crédibilité ? C'est en effet ses mensonges qui ont fait que DSK n'a pas été inquiété et non pas ses relations ni son argent qui apparemment ne l'ont pas empêché d'aller en prison ni de perdre son emploi et sa réputation. Que DSK soit un obsédé du sexe ne fait aucun doute mais cela ne fait pas de lui un violeur pour autant. L'accusation de viol est très grave et on ne peut pas condamner un homme sous cette accusation sans preuves sinon que deviendrait la "liberté chérie" et la défense des droits de l'homme durement acquise par nos ancêtres. Non DSK n'a pour l'instant été reconnu coupable d'aucun délit car le fait d'aimer le sexe à outrance n'est pas un délit et même si moralement son attitude est répréhensible elle ne mérite pas le châtiment qui lui est fait à longueur de journée par des gens qui n'ont peut-être pas non plus une moralité sans tache : que celui qui n'a rien à se reprocher lui jette la première pierre...

Écrit par : jcb | 10/03/2012

N'aurait-il pas l'âge et une fortune qui lui permettent et devraient l'inciter à écrire des livres et fréquenter les éventuels demandeurs de conseils en privé, plutôt que de s'exposer, comme il l'a fait, aux quolibets et éventuelles violences d'un public composé de jeunes femmes mais aussi d'une génération d'hommes qui ne portent guère les obsédés sexuels (c'est vous qui utilisez l'expression) dans leurs coeurs ... d'autant plus quand ils sont vieux, riches et célèbres?
S'il n'a pas un sentiment de culpabilité, et encore moins celui d'une faute, il devrait suffisamment avoir celui de la dignité pour s'éviter et nous éviter ce genre de spectacle.

Écrit par : Mère-Grand | 10/03/2012

Cher Monsieur,

Il s'agit moins de "laisser cet homme se reconstruire" (même si cette pensée vous honore!) que de ne pas laisser notre monde s'autodétruire en le laissant se complaire dans ces dérives émotionnelles.

Cette chasse à l'homme est en effet indigne de pays qui se réclament des Etats de droit!

Écrit par : Michèle Roullet | 10/03/2012

@Mère-Grand : Vous oubliez que s'il "se cachait" comme vous le suggérez si élégamment on en déduirait qu'il est coupable et c'est sans doute ce qu'il ne veut pas. Je trouve au contraire que c'est très courageux de sa part d'affronter ces hordes de jeunes fanatiques imbus de leur personne et persuadés de détenir la connaissance suprème sous prétexte qu'ils sont jeunes et qu'ils fréquentent une école de grande renommée. C'est peut-être aussi un bon moyen de leur faire réviser leurs cours de droit sur la présomption d'innocence et le respect des droits de l'homme ! Par contre si c'est seulement l'aspect moral qui les gêne vis à vis de la sexualité très libre de DSK, je crois qu'ils devraient également se tourner vers d'autres personnalités célèbres dans leur pays, y compris au sein de la famille royale !

Écrit par : jcb | 10/03/2012

@jcb
Je comprends tout à fait votre point de vue. Une toute petite nuance cependant: pour moi ne pas se mettre en évidence n'est pas tout à fait la même chose que se cacher.

Écrit par : Mère-Grand | 10/03/2012

Ce n'est qu'un vulgaire et méchant méchoui franco-français dont l'origine est à chercher dans les milieux politiques. Ces organismes connaissaient-elles les penchants et les dérives du sieur en question ? - Je pense que oui !

Écrit par : Hypolithe | 11/03/2012

Ce dont le monde a besoin, ce sont des grands connaisseurs de l'économie comme DSK et non des cloporte, comme celles et ceux au pouvoir actuellement en Europe et aux USA.Je ne parle pas du FMI ou la morale est bafouées.En Grèce, ou la chère église chrétienne orthodoxe s'est accaparée des biens de l'état avec les complices financiers ce faisant ils font payer le peuple comme nous devront payer également le moment venu la faute des gens de -bonne morale.

J'aimerai bien aller gratter dans le calbus des uns et des autres ainsi que dans leurs trousses de voyage pour remettre cela aux scientifiques, afin d'y trouver les gènes compromettants en les donnant aux médias...La quasi totalité de la population mondiale -religieux et -religieuses -compris n'en mèneraient pas large.

DSK du point de vue de sa vie personnelle, n'a aucune faute morale.Elle est privée. Anne Sinclair et DSK sont des gens exceptionnels; avec eux, ont doit bien s'amuser alors qu'avec les c..s on doit bien s'ennuyer.Les c..s sont tristes à mourir, ils meurent bêtement.

Le mot morale est terroriste, il ne convient pas.Il est accusé par des ânes et de moutons qui ne reconnaissent pas les mots "innocence et justice'

Ou est la morale chez les banksters qui sont en train de nous couler? Ou est la morale dans ce monde politico-financier? Ou est la morale là ou il y a la guerre, la famine, la pauvreté, là ou il n'y a même pas d'argent pour se vêtir et avoir un logement? Merci cette morale je la hais fermement.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/03/2012

Excusez moi, il faut lire DSK est accusé...

Le révolté évolutionnaire.

Écrit par : Pierre NOËL | 11/03/2012

Oui, Pierre Noël votre dernier paragraphe est exact et ça saute aux yeux. Les victimes, réelles et/ou potentielles d'assauts sexuels mises à part, combien de personnes particulièrement aux échelons élevés de la société (de toutes natures) peuvent jeter la pierre à DSK?

Écrit par : cmj | 11/03/2012

@Pierre NOËL
Dans votre usage du mot "morale" vous vous laissez un peu trop emporter. Car vous en faites usage puisque vous écrivez "cette morale je la hais fermement". Vous haïssez donc une certaine morale, une morale "immorale" si je peux me permettre cette contradiction dans les termes, et vous ne pouvez que le faire au nom d'un jugement moral, c'est-à-dire, un jugement qui se fonde sur votre idée de ce qui est bien ou mal, ce qui est juste ou injuste.
Ce n'est par pour vous chercher querelle que je me permets ces remarques, c'est parce que j'ai constaté au cours de ma longue vie un rejet presque systématique du terme de morale, identifié totalement avec l'idée de moralisme, le moralisme que rejettent les jeunes en particulier et tous ceux qui se battent pour plus de liberté. Il me semble que le terme ne mérite pas cette distorsion, et qu'il vaudrait la peine, en particulier dans l'enseignement, de l'analyser quelque peu sérieusement, en montrant qu'une distinction entre ce qui est bien et mal est indispensable à toute cconduite humaine et à toute vie sociale.
La morale, en ce sens, ne recouvre pas pas, en tout cas pas totalement, la notion religieuse du bien et du mal, elle ne consiste pas non plus à différencier ce qui m'est égoïstement utile de ce qui me nuit. Elle a en même temps des aspects relatifs à l'époque et à la culture qu'elle soutient, et des aspects plus permanents en ce qu'elle est à la base de comportements d'amour et de respect dont nous faisons usage dans les relations avec nos enfants, notre famille, nos amis et, suivant notre capacité d'empathie, avec tous nos semblables si nous en avons la force.
Il est dimanche et je suis athée, pardonnez-moi ce qui ressemble à un petit sermon et qui n'est qu'une tentative d'élucidation d'une notion qui me semble essentielle à nos vies.

Écrit par : Mère-Grand | 11/03/2012

"DSK du point de vue de sa vie personnelle, n'a aucune faute morale.Elle est privée. Anne Sinclair et DSK sont des gens exceptionnels; avec eux, ont doit bien s'amuser alors qu'avec les c..s on doit bien s'ennuyer.Les c..s sont tristes à mourir, ils meurent bêtement."

On croirait lire la prose du marquis de Sade. Les pauvres sont sur terre pour notre amusement...

Écrit par : Géo | 11/03/2012

CMJ et Mère Grand vous êtes des personnes pour lesquelles j'ai le plus profond respect. Vos points de vue sont très éclairants et généreux à la fois.

Ce terme "la morale" pour ce cas et bien d'autres me gêne; il est "galvaudé" .Le vatican comme bien de communautés religieuses et leurs adeptes l'emploient dans la pure hypocrisie, dans le mensonge, souvent par pure ignorance.

La vie de chacun est ce qu'elle est, j'ai fais au mieux à ma façon.

Mes commentaires caricaturent assez violemment cette hypocrisie généralisée quelque soit la couleur, l'idéologie et les pratiques religieuses. J'ai côtoyé ce monde pour x raisons comme quoi..

je reconnais déborder souvent dans la "révolte" alors que la majorité des gens que j'ai connu ou que je connais ont droit à la médaille du mérite.

Lorsque j'ai écrit ce commentaire, j'ai faillit l'intituler "sermon de NOËL un dimanche" ! Mère grand, votre athéisme ne vous empêche pas d'avoir le bon sens de prestigieux philosophes...je vous compare à un (e) tuteur vivant; très bien enraciné dans une terre fertile ou le savoir être indique le chemin de la sagesse. Pour cela il faut avoir du coeur, de la générosité...

CMJ votre vie résume la belle et puissante -morale- qui fait chaud au coeur face à ce monde en détresse.Vous vous révoltez lorsqu'un enfant, une famille, un peuple est dans la souffrance. Vous avez donné ce que l'humain a de plus beau, de plus puissant, l'Amour; sans poser de questions à celles et ceux qui en avaient besoin. Vous n'avez pas jugé, vous n'avez pas écouté le voisin pour agir.

Alors à tous les deux, n'hésitez pas....je suis en "phase" avec vous...

en toute humilité

Écrit par : Pierre NOËL | 11/03/2012

Les commentaires sont fermés.