19/02/2012

La fin du régime syrien

 

 

La fin du régime syrien

Hier, les choses se sont accélérées à Damas, oui au centre même de Damas, car à moins de huit cents mètres du palais présidentiel (je me fonde sur le reportage de Al-Arabiya ), des dizaines de milliers de manifestants ont bouché l’artère principale de la capitale : ils enterraient les morts de la veille et exigeaient le départ du président et la chute de son régime.

Cette fois ci, les Chinois ne pourront pas dire qu’ils ignoraient tout de la situation syrienne puisque l’un de leurs dirigeants était sur place et il est peu probable que ses aides ou son ambassadeur ne lui aient pas dit ce qui se passait dans la ville…

On dénombrait encore le lot habituel de morts, tués par balles, même dans le centre de Damas que le pouvoir n’arrive plus à défendre comme il l’aurait souhaité. Si ce pouvoir ne réussit plus à endiguer le flot de manifestants dans sa propre capitale, c’est que la fin est proche . On notera l’extrême jeunesse des morts d’hier : entre 17 et 21 ans ! Au moins quatre jeunes gens ont péri.

Et pour compliquer l’ensemble, le gouvernement iranien, se sentant lui aussi menacé et en sursis (même vis à vis de son propre peuple) envoie deux petits navires de guerre d’un autre âge soutenir son allié syrien et narguer les Israéliens qui prennent l’affaire très au sérieux. Et je n’oublie pas les tentatives d’attentats contre les légations israéliennes dans différents pays dont les auteurs, tous iraniens, ont été arrêtés… Ces actes ne sont pas de nature à faire baisser la tension.

Enfin, ce jour, le conseiller du président Obama pour la sécurité est actuellement en Israël pour débattre de la crise iranienne et il n’est pas sûr que les Américains n’en profitent pas pour donner une leçon mémorable au régime iranien, surtout si celui-ci osait envoyer des vedettes rapides s’approcher d’un peu trop près du Lincoln…

Peut-on encore parler d’un printemps arabe. Vivement l’été !

11:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.