28/11/2011

2000 articles depuis le début des blogs sur la Tribune

2000 articles depuis le début des blogs sur la Tribune

 

Cette note porte le nuémro deux mille ! Je rends grâce à la divine Providence qui m’a permis, en dépit de circonstances parfois adverses, voire franchement hostiles, de poursuivre dans la même voie : il y eut des jaloux, des envieux, des méchants, bref des désagréments en tout genre, mais le dit le proverbe arabe : … la caravane passe (al-siyyara mashaya.). Parfois, j'ai même songé à tout laisser tomber, tant le découragement était grand face à la méchanceté et à l'envie. Mais il fallait tenir et j'ai tenu.

Je voudrais parler des événements en Syrie et surtout de leur retentissement chez sunnites libanais, dans cette note qui marque un nouveau début. On apprend que la Ligue arabe a enfin pris des mesures significatives pour faire cesser le massacre de pauvres citoyens syriens. On approche des 4000 morts. Il ne se passe plus de jour sans que les membres de l’Armée Styrienne Libre (ASL : rassurez vous ce n’est pas l’armée du sud Liban) n’attaque leurs anciens frères d’armes. C’est triste et les sanctions des Arabes contre le régime de Bachar doivent être renforcées jusqu’à ce que ce régime se délite et s’en aille.

Dans l’émission de ce matin sur France 24, j’ai entendu le discours de l’ancien premier ministre Fouaf Siniora, partisan de M. Saad Harari, le fils du chef libanais assassiné par les forces occultes qui terrorisent le Liban depuis tant d’années, encourager les forces syriennes libres et souhaiter bonne chance aux forces démocratiques émergentes dans les pays arabes. Une manifestation de masse a eu lieu à Tripoli contre le régime de Bachar et surtout contre le Hezbollah, allié de Damas au Liban et véritable cheval de Troie de l’Iran dans le secteur. Les gens ont été déçus par l’absence de Saad Hariri mais ont compris qu’il risquerait sa vie s’il se présentait aujourd’hui dans son pays. Il se souvient de ce que l’ennemi intérieur a fait son père.

Dans la douleur mais de manière inexorable, le Proche Orient se prépare à exclure des forces maléfiques et délétères qui assombrissent l’horizon et obèrent son avenir. L’analyse que tous les observateurs font se révèle juste : c’est le pivot syrien qui bloquait tout. Si ce verrou saute, et c’est le cas, l’horizon sera entièrement débouché. Espérons que cette fois ci les Arabes comprendront que leurs véritables ennemis sont la dictature, le sous développement,, l’ignorance, la superstition et l’exclusivisme religieux.

Et rien ni personne d’autre.

08:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.