12/10/2011

La libération de Gilad Schalit, enfin !

La libération de Gilad Schalit, enfin !

Benjamin Netanyahou est un grand homme d’Etat qui a tenu parole. Ce fut long mais il est parvenu à réaliser sa promesse : ramener le jeune Gilad à la maison. Certes, ce n’est pas encore fait car le Hamas n’est guère fiable et on ne sait toujours pas si le jeune soldat est vraiment vivant. Il faut donc attendre, mais pour la première fois, les deux parties, Israël et les terroristes ont, sous l’égide des généraux égyptiens, fait la même déclaration.

Les termes de l’échange sont les suivants : Gilad contre 1027 prisonniers palestiniens, dont quelques femmes et même le terroriste Marwan Barghouti, le planificateur d’attentats des mouvements de jeunesse, le tanzim. Cette disproportion dans la valeur d’une vie contre mille autres permet de former quelques réflexions sur la Weltanschauung des uns et des autres : estimer que la vie d’un Israélien vaut celle de mille personnes est certes flatteur pour les uns et dépréciatif pour les autres. Mais ce n’est pas là l’essentiel.

Ce que l’on peut dire, c’est la profondeur du fossé qui sépare les uns des autres. D’un côté, Israël qui permet la visite de la famille et de la Croix rouge, renseigne sur l’état de santé de ses prisonniers, et de l’autre, des gens qui ont refusé de donner le moindre signe de vie depuis plus de deux ans et demi.

Mais un jour, il faudra bien faire les comptes, revoir avec minutie ce qui s’est passé, découvrir où Gilad a été caché durant ces cinq années, par qui il a été séquestré et qui lui a fait du mal.

Un autre danger menace le Hamas, c’est le retour de leaders retenus en Israël durant si longtemps où ils purent mieux comprendre la socio-culture d’Israël, sa langue, ses traditions et ses espoirs. Après tout, il n y a pas de fatalité, de loi d’airain opposant à tout jamais Juifs et Arabes.

Mais cela n’arrivera qu’après que les réponses aux questions posées auront été apportées.

Bon retour à la maison Gilad et bonnes fêtes de Soukkot

08:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.