31/08/2011

POUR L’ENSEIGNEMENT DE LA MORALE A L’ECOLE

POUR L’ENSEIGNEMENT DE LA MORALE A L’ECOLE

Depuis les époques les plus reculés, les temps les plus immémoriaux, l’humanité civilisée ou en cours de développement matériel et spirituel, a ressenti le besoin de se comporter de manière éthique ou morale. Et même la philosophie se divise en deux grandes parties, l’approche critique, la théorie de la connaissance, d’une part, et la doctrine éthique, d’autre part. Sans qu’il y ait la moindre opposition entre ces deux branches de l’intellect humain.
Aussi les monothéistes que les polythéistes sont insisté sur la nécessité d’une loi morale et sur son universalité. C’est le point qui distingue la morale de la religion. On peut avoir face à soi plusieurs religions, mais une seule morale.
Le débat qui anime aujourd’hui le corps enseignant et la société française est plutôt inattendu. Car des enseignants, politiquement orientés (et c’est leur doit) contestent le bien fondé de cet enseignement civique et moral au motif qu’il aide à conforter un ordre établi dont les principes sont, selon eux, bien éloignés, de l’ordre moral tel qu’ils l’entendent, eux.
C’est un faux débat. Les enfants ont besoin d’être guidés, formés et instruits. Il faut les aider à faire le départ entre le bien et le mal, le vrai et le faux. Mais aujourd’hui, tant d’idées reçues, tant de murs sont battues en brèche que nous ne savons plus où aller.
Alors imaginez la confusion des enfants, des jeunes esprits désireux de se frayer un chemin dans un monde d’adultes pas toujours en accord avec les bons principes.
Mais sans trop entrer dans les détails, il faut bien une morale. Et les enfants ont le droit de la recevoir à l’école.

09:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.