20/07/2011

Avignon

Avignon, pendant le festival

Difficile de trouver un taxi dans cette bonne ville d'Avignon où abondent les pectacles en tous genres. C'est un peu comme la langue d'Esope, la meilleure et la pire des choses. Mais l'atmosphère est bon enfant. Hier nous avons subi un orage incroyable, mais vers la fin de la journée, le soleil est revenu. Ce palais des papes est merveilleux: je considère cette captivité d'Avignon comme l'un des meilleurs bienfaits du christianisme à cette ville.

Nous avons vu une répétition de la fameuse répétition de Mac Beth avec cet acteur tout nu, chantant dans la cour d'honneur et des dizaines de femmes russes se bousculant pour le prendre en photo et garder ce costume en souvenir.

Il est impossible de faire honneur à tout ce qui se donne ici, mais tout de même. Ma seule critique, c'est l'absence scandaleuse de taxis et d'autobus. Lais que faire?

Le colloque d'Althaïre auquel j'ai participé, s'est bien passé. Nous avions pas mal d'auditeurs et la convivialité était au rendez vous. Quand je rentreai, je referai le blog sur le resurant La Mirante qui le mérite vraiment.

12:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.