26/06/2011

Pour ou contre le mariage homosexuel?

POUR OU CONTRE LE MARIAGE HOMOSEXUEL ?

Difficile à trancher, cette question. Le philosophe allemand Kant aurait parlé, lui, d’une véritable, antinomie. Au fond, ce qui nous gêne, ce n’est pas l’homosexualité en tant que telle, à partir du moment où elle ne déborde pas sur la pédophilie, qui est, elle éminemment condamnable et passible d’une peine de prison. Non, ce qui nous pose problème, c’est cette mise à niveau, cette égalité avec le mariage qui est, à nos yeux ( peut-être à tort ?) réservé aux couples homme/femme… Dans notre civilisation judéo-chrétienne où le livre du Lévitique assimile une relation homosexuelle à une abomination (lo tishkav zakhar mishkévé issha  TO’EVA hi) il nous paraît difficile de consentir à cette officialisation de cette pratique. En revanche, il nous semble acquis que toute homophonie doit être condamnable car cela reviendrait à diminuer les droits des gens. Mais voilà, et c’est là que se situe l’antinomie, nous ne parvenons pas à aller jusqu’au consentement d’un mariage homosexuel puisque l’on ne conçoit une telle institution du mariage que dans le cadre prévu depuis des temps immémoriaux.

Il y aussi un aspect qui découle de tout ce qui précède et qui pose problème : si vous acceptez le mariage, soit les homosexuels en questions avaient dans une précédente vie des enfants et dans ce cas pas de problème ce ne fut pas le cas et ils aimeraient en avoir ou en adopter… D’autres vont jusqu’à prévoir le cas d’une femme (une copine, disent-ils) qui seraient inséminée et remettrait l’enfant à la naissance à son père biologique homosexuel… c’est bien compliqué !

Ce qui retient mon attention dans cette affaire, c’est de savoir si deux hommes ou deux femmes peuvent élever un enfant. Je ne sais pas. Deux femmes, peut-être, et encore, mais deux hommes ? C’est compliqué.

J’en parle puisqu’il y a eu à Paris hier une marche dite de la fierté (fier de quoi, on se le demande !) qui a remis cette légalisation du mariage homosexuel et de l’adoption sur les devants de la scène…

Les femmes sont si belles. Mais certains ont le droit de réagir autrement ou de demeurer insensibles à leurs charmes si féminins… Difficile de trancher.

11:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.