22/06/2011

le retour de la morale et de l’instruction civique, le plus tôt sera le mieux

Vite, le retour de la morale et de l’instruction civique, le plus tôt sera le mieux

 

Oui, il faut souhaiter, de toute urgence, le retour des cours de morale et d’instruction civique, comme au bon vieux temps. Que devient une jeunesse sans instruction civique ni morale ? Des sauvageons, des fous furieux qui n’hésitent plus à poignarder leurs maîtresses à l’école ni à s’entre tuer dans les cours de récréations pour des motifs plus que futiles.

Ayant reçu une formation de philosophe éthicien, axée sur la philosophie morale, je n’ai jamais compris les arguments d’une certaine gauche contre l’enseignement de la morale qui ne relève, d’ailleurs, ni de la droite ni de la gauche !

Rendez vous de ce qui s’est passé ces jours ci : un garçon vient attendre à la sortie des classes une jeune fille opposée à une autre jeune fille suite à une affaire de cœur : le jeune homme arrive et tue à coups de poings en pleine figure l’adolescente en question. Mais où vivons nous ? Où sommes nous ? Que des adultes commettent des crimes passionnels, mûs par la jalousie ou atteints dans leur honneur, passe encore, mais des adolescents !

Leur a-t-on jamais expliqué qu’il existe un Décalogue stipulant en toutes lettres l’interdiction absolue de tuer ? Leur a-t-on jamais lu les maximes, les adages des Anciens ou simplement la Bible et les Evangiles ?

Nous avons tous, tant que nous sommes, reçu une éducation morale. Et nous ne nous en portons que mieux. Mais pourquoi donc avoir abusivement confondu la morale ou l’éthique avec la défense d’un ordre social ou d’un ordre moral condamnable ? Si même nos établissements d’enseignement deviennent des lieux dangereux, c’est un signe qui ne trompe guère.

Il faut réagir en réintroduisant les valeurs éthiques et humanistes qui transcendent toutes les idéologies. La sécurité de la société et de nos enfants sont à ce prix.

18:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.