21/04/2011

Concert de Gustav Mahler à la FENICE de Venise…

Concert de Gustav Mahler à la FENICE de Venise…

 

L’autre vendredi soir, grâce aux bons soins des concierges clés d’or du D—i, nous avons pu assister à un concert de Gustav Mahler : la sixième symphonie dirigée par le chef israélien Eliahou Inball… Ce fut extraordinaire !

On se demande souvent ce que la musique apporte au monde ; à encore le philosophe allemand Arthur Schopenhauer, la musique n’a pas besoin du monde mais le monde ne peut se passer de musique.

Au Moyen Age, on établissait une hiérarchie de sens et on plaçait l’ouïe au tout premier car c’était l’instrument de la Révélation au pied du Mont Sinaï : les Hébreux ont entendu mais n’ont rien vu, aucune forme, aucun corps, seulement des sons.

C’est que les autres sens comme la vue, le toucher et le sentir sont trop grossiers par rapport à l’ouie où seul un son heurte la paroi interne de l’oreille et provoque l’audition. Alors que l’œil doit recevoir un contact avec la forme de l’objet, sans même parler du toucher (dont Aristote dit dans l’Ethique à Nicomaque que c’est un opprobre pour nous) et encore moins du sentir et du goûter…

Mahler, comme chacun sait, est un peu spécial, et pour moi je préfère Das Lied der Erde mais ce fut merveilleux. Surtout ce chef israélien qui semblait connaître son affaire à la perfection et diriger les yeux fermés.

Encore un miracle à Venise

20:48 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

" Mahler, comme chacun sait, est un peu spécial, ... "

A chacun ses goûts M. Hayoun, quant à moi j'adore la musique de Gustav Mahler !

Quelle chance d'avoir pu assister à ce concert dans un tel cadre !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 21/04/2011

Quant à moi j'ai le privilège d'assister au concert de "La Passion selon Saint Mathieu" composée par le 5ième évangéliste Jean-Sébastien Bach.

Écrit par : Hypolithe | 22/04/2011

Ce n'est qu'un tout petit détail, mais je ne vois pas la distinction faite dans ce billet entre le fonctionnement de l'oreille et celui de l'oeil.
L'onde sonore qui parvient au tympan provoque une vibration qui génère un signal électrique lequel est transmis au cerveau ; l'onde (électromagnétique) lumineuse atteint le fond de l'oeil, impressionne les cellules optiques dont il est tapissé, ce qui génère un signal électrique transmis au cerveau.
Ou bien je n'ai rien compris au fonctionnement des deux sens en cause, ou bien la distinction précitée n'est pas pertinente.
En ce qui concerne les Hébreux au mont Sinaï, ce n'est pas me semble t il la différence de capacité de l'oreille et de l'oeil qui explique qu'ils ont entendu et qu'il n'ont rien vu, c'est tout simplement le résultat de la volonté divine !
Je pourrais par ailleurs faire remarquer que D_ avait jugé utile de se signaler à Moîse par la vue du Buisson Ardent avant de l'interpeler vocalement depuis le milieu de celui ci.....
La musique a ceci de particulier qu'elle fait appel à l'ouie sans nécessité aucune de recours à la vue. Cependant certains mélomanes trouvent de l'agrément de se rendre au concert, comme Monsieur Hayoun ! Il faut croire que la vue de l'orchestre et de son Chef leur apporte une satisfaction supplémentaire.
Bon, vous l'aurez compris, cette hiérarchie des différents sens humains me parait tout à fait artificielle.
Comme il est près de vingt heures et qu'un agréable fumet chatouille mes narines, je vais m'empresser d'aller satisfaire mes papilles gustatives.
Après quoi, également mis en appétit par Mr Hayoun, je vais mettre le CD de la sixième symphonie de G.Mahler sur mon lecteur et écouter ce joyau musical LES YEUX FERMES !

Écrit par : Gérard | 22/04/2011

Les commentaires sont fermés.