10/03/2011

Marine Le Pen, les sondages et la radio juive

Marine Le Pen, les sondages et la radio juive

Fallait-il «désinviter» Marine Le Pen ? Je viens d’écouter Michel Rocard dire sur BFM Tv qu’il n’aurait pas agi ainsi s’il avait été journaliste. Il n’a pas tort. Moi aussi, je n’aime pas la censure et je pense que cette femme, âgée de 42 ans, n’a jamais fait de déclarations antisémites comme d’autres et que son élection va, en tout état de cause, changer la structure (à défaut de la nature) du F.N. ce qui n’implique nullement que ses idéaux se rapprochent des miens. Cela posé, plus d’un Français sur cinq s’intéresse à ce qu’elle dit, sans nécessairement s’identifier à son programme politique ni en reprendre la totalité. Enfin, cette femme se cherche, elle vise à redéployer le parti de son géniteur après avoir pris ses distances avec un legs paternel plutôt embarrassant.

Mais il faut considérer les choses dans l’ordre ; voyons en tout premier lieu le fameux sondage qui, visiblement, n’a pas été présenté avec les précisions requises. Quelles furent les questions précisément posées aux personnes sondées concernant la présidente du FN ? Nous voulons en connaître l’intitulé exact.

Tout parti protestataire, en France comme ailleurs, a le vent en poupe lorsque la situation économique n’est pas bonne et que les autorités politiques du pays se cherchent au lieu de fixer intelligemment le cap. En France, spécifiquement, ce malaise s’accompagne d’un problème qui est loin d’être imaginaire, l’immigration.

En soi, ce flux migratoire n’a rien d’exceptionnel ni de dangereux. Michel Rocard vient de rappeler que ce fut Georges Pompidou qui autorisa, en son temps, la venue globale d’environ 3 millions de travailleurs, jeunes, robustes et célibataires, dont notre industrie avait bien besoin. En ces temps là, la croissance était vigoureuse. L’ancien Premier Ministre a insisté sur les carences de cet appel d’air : aucune mesure d’accompagnement (ni logement, ni structure d’accueil, ni apprentissage de la langue, ni socialisation à la française)…

Ce qui rend ce flux migratoire inquiétant, voire même menaçant aux yeux d’une grande partie de la population, c’est la dissimilitude culturelle, l’absence de valeurs communes et la montée en puissance d’un islamisme, version dévoyée de l’islam originel. Les gens se posent la question suivante : toute religion a au moins deux aspects, le premier, populaire, accessible à tous mais banal, est acceptable et présent dans toutes les confessions. Et le second, empreint de pure spiritualité, et, par là même, réservé à une élite restreinte, comme le préconisaient au Moyen Age des penseurs comme Averroès et Maimonide. Ces deux penseurs avaient mis sur pied ce que l’on pourrait appeler la religion des élites. Et les gens se demandent, de bonne foi, mais où est donc cet aspect normal de la religion musulmane ? Ils ne le trouvent pas et pensent qu’il n’existe pas..

Le problème avec l’islam contemporain, c’est qu’on n’en connaît que l’aspect guerrier, militant, invasif et agressif. Si les gens avaient la possibilité de connaître les complaintes spirituelles de grands maîtres mystiques de l’islam médiéval (al-Ghazzali, Ibn Tufayl, Ibn Arabi), ils les placeraient sur pied d’égalité avec des grandes maîtres de la mystique rhénan (maître Eckhart, Suso et Tauler)

Or, que pensent les petits Français quand ils voient à la télévision des gens priant, agenouillés, dans nos rues et sur nos places du marchés, eux qui sont habitués à associer la prière à la dignité, l’oraison et le décorum des églises romanes ou baroques ? A l’évidence, ils ne considèrent pas cette religion comme les autres…

Et, bien évidemment, le FN et sa nouvelle présidente ne manquent pas de faire leur profit de cette dissimilitude…

Fallait-il rejeter Marine Le Pen ? J’en doute, sincèrement. Dans mon précédent billet, paru hier dans la TDG, j’expliquai que ce projet d’émission n’était pas sans risque pour Marine Le Pen elle-même qui aurait eu à supporter la litanie (et elle est longue) de tous les dérapages verbaux de son père que je n’aurai pas la cruauté de rappeler ici. En outre, on ne sait pas ce qu’elle aurait pu dire, peut-être aurait-elle affirmé solennellement que son parti tournerait définitivement le dos à la xénophobie, au rejet de l’autre, etc… Peut-être aurait-elle parlé d’Israël, de sa sécurité, de sa légitimité etc… Mais je rêve, peut-être, moi aussi.

Cependant, le danger pour la radio juive et même bien au-delà, eût été l’accusation d’une alliance objective entre cette communauté juive française et le FN, ligués contre un ennemi commun (réel ou imaginaire) l’islamisation de la France.. Une telle représentation ne repose sur rien de solide mais chacun connaît les méthodes d’une certaine presse.

Je pense que la faiblesse des solutions préconisées par le FN est la meilleure arme dont dispose un régime authentiquement démocratique pour les récuser. Mais les questions, elles, demeurent, même si elles sont mal posées. Et pour une majorité de nos compatriotes, elles ont au moins le mérite d’être posées.

09:44 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

Israël va livrer des armements à la Libye, principalement des missiles sol-air et des installations électroniques.

Écrit par : Corto | 10/03/2011

Tout mais pas la censure, parce que là, on choisis la discrimination plutôt que le débat et le rejet plutôt que le vivre ensemble, ces associations n'ont pas fais le bon choix parce que cela a donné des voix a marine lepen qui s'est porté en martyr et elle a bien raison de la faire - encore une fois, il faut lutter contre tous ceux qui veut imposer la censure, le racisme, il se combat dans la liberté d'un débat, par des arguments solides et non par une censure qui même au communautarisme -

Écrit par : tomi | 10/03/2011

Les Français ne sont pas petits, je fais 1,86 metre et j'ai un cerveau qui me permet d'agir et de réfléchir.VIKING et sioniste des libertés.

Marine Le Pen ne sera jamais présidente de la République. Par contre elle fédère un mouvement positif, c'est l'information et le refus de la Charia islamique, et le Djihad.

Il est possible que cela débouche sur une révolte à la Française, sur ce sujet, et sur les droits sociaux qui fondent comme neige au soleil avec ce gouvernement verreux que nous avons.

L'islam est GUERRIER dans sa totalité, la croyance en un dieu n'est que le prétexte. Informer sur la réalité de l'islam et la collusion des catholiques intégristes qui sont aussi dangereux que les Juifs Orthodoxe, c'est ce qu'il faut faire par tous les moyens!

Dieu n'a aucune existence c'est une invention des chefs tribaux et des Pharaons pour dominer, alors arrêtons tout cela!

La France est gouvernée par des inféodés il faudra les viréer après que chaque citoyen soit bien informé de la réalité :ISLAMISATION et TENTATIVE de retour à l'OBSCURANTISME DES religieux. C'est extrêmement dangereux pour nos libertés!

Le front National, n'est qu'un résidu de faschos qui réussit à raccoler des Français déçus de la droite et de la gauche. La plupart sont ouvriers et employés et croyants aux fantômes et aux bonne fées ainsi qu'à l'Horoscope, les cartomanciennes la numérologie et autres conneries pour dépréssifs ou ignorants.

Donc attendons que le français soit très bien informé de l'islam et du Front national aisi que de l'abêtissement d'une partie de la gauche!

Quant à la radio plutôt de tendance Juive qui voulais la recevoir, ce sont des idiots-utiles qui devraient se prendre des baffes et des coups de pompes dans le cul!

Écrit par : NOËL Pierre | 10/03/2011

Pas la peine de diaboliser Marine Le Pen
Parce qu’elle est belle et bien le diable
Y compris pour celui ou celle qui ne croit pas en Dieu
De Dieu, on peut en douter
Mais du Diable il n’y a pas de doute possible
Le pire c’est qu’elle n’y est pas pour grand-chose
Ce sont ses ennemis qui plaident pour sa cause
Qu’est-ce que le diable, que diable ?
C’est le plus grand commun diviseur
Qui risque de l’emporter haut la main
Si on joue avec elle, au plus fin
Si on ne se mobilise pas du jour au lendemain
En constituant un front républicain
Pour venir à bout de nos propres démons
Qui lui profitent en aval et en amont

6 conditions pour lui damer le pion :

1- Laisser tomber la vieille garde et présenter un nouveau visage, un nouveau langage et un nouvel ancrage à la gauche de la gauche.
2- Supprimer les primaires à gauche et opter illico presto pour un seul et unique candidat au dessus de tout soupçon.
3- Opter pour un discours un peu plus tranchant et un peu plus déterminant pour que le peuple de gauche s’y retrouve.
4- Qu’elle rassemble autour d’elle, les quelques brebis qu’elle a égarées dans les champs ou dans les cités et qui le lui font chèrement payer.
5- Qu’elle se démarque définitivement de toute approche sécuritaire, identitaire, voire suicidaire.
6- Enfin que les médias qui en raffolent, n’affolent pas les braves gens sous peine de les décomplexer davantage et de banaliser plus que jamais le vote de la haine.

Je ne suis pas madame Soleil… mais il faut être bête pour ne pas voir la bête faire irruption petit à petit dans notre vie, dans notre esprit et dans notre pays !
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/front/

Écrit par : le journal de personne | 10/03/2011

Noël Pierre, tu pètes plus haut que ton cul

Écrit par : Porphyre | 10/03/2011

La communauté juive de France aime la démocratie chez les autres, mais n'est pas démocrate elle-même.
Des menaces de mort dites-donc !
Fallait oser pour dissuader la rédaction de la radio d'inviter la gagnante de 2012 !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 10/03/2011

Et toi tu te chie sur les sabot bourricot!

Écrit par : NOËL Pierre | 10/03/2011

"En soi, ce flux migratoire n’a rien d’exceptionnel ni de dangereux."

Comment pouvez-vous dire cela ? Il y a, d'ores et déjà, plus d'un million d'Africains à Paris, qui sont une ville dans la ville, avec ses moeurs, ses codes et ses mentalités, qui n'en ont rien à faire de la France et des Français, de Paris et des Parisiens, si ce n'est pour en tirer un maximum d'avantages et d'argent comptant.

Alors qu'ils étaient loin du million actuel, en 1998, l'écrivain suisse (de gauche, une chance pour moi !) Paul Nizon les décrivait déjà ainsi :

« Le dégrisement que je ressens à Paris et qui frise souvent l’insupportable, je crois qu’il est une conséquence de cet afflux démesuré en provenance du tiers monde (...) Ce qui a lieu à Paris en ce moment, je pense que c’est bel et bien un déferlement de la périphérie sur le centre. Ils ne sont pas les messagers d’un autre monde qui cherchent ici asile ; ce ne sont pas des hommes en grand nombre qui viennent faire l’apprentissage de Paris ou de l’Europe. Ce sont des pans entiers de l’Afrique, du tiers monde et du quart monde, qui se déversent chez nous, voulant à peine savoir où ils sont et nullement disposés à travailler à leur intégration ; ils installent leur Afrique ou autre en plein Paris, que cela nous convienne ou non. »

Comment ne pas voir que cette bombe à retardement, dont les renforts ne cessent d'affluer de l'extérieur comme de l'intérieur - d'où vient sinon, que la natalité française soit si florissante ? -, finira par exploser en faisant couler beaucoup de sang et de larmes.

Écrit par : Scipion | 10/03/2011

Nos politiciens handicapés et ignorants nous mettent en danger, mais qu'ils sachent qu'ils le sont également. Partout ou les élus communaux votent pour la construction de mosquées ils mettront en danger. Notre histoire est révélatrice.

Le réveil est long, mais peut être brutal. C'est du FN que cela viendra, car il entraine un mouvement de fond dont l'ampleur paraît évidente. Après cela les choses changerons, quant à ce qu'elle devienne Présidente de la République Française, j'en doute très fort.

Si c'était le cas, je pourrai devenir pape!

Écrit par : NOËL Pierre | 10/03/2011

Plusieurs sources médiatiques libanaises avaient soulevé, la semaine dernière, le cas de trois ouvriers syriens (trois frères) qui ont disparu le 25 février à Beyrouth, après l’interrogation de l’un d’entre eux par les Forces de sécurité intérieure (FSI). Il est accusé de militantisme hostile au régime de Damas. Jassem Merhi Jassem était en effet poursuivi pour avoir distribué des tracts appelant à un changement démocratique en Syrie. Les FSI affirme l’avoir libéré, mais ses proches accusent un officier des FSI d’avoir agi pour le compte de la Syrie. Aujourd’hui, Human Rights Watch révèle que six ressortissants syriens ont ainsi été arrêtés (quatre seraient emprisonnés, les autres auraient été envoyés par la force en Syrie), accusant les Renseignements militaires de les avoir interpelés. HRW appelle les autorités libanaises à ouvrir une enquête.

L’antenne libanaise de l’ONG de défense des droits de l’homme craint que les ces ressortissants syriens, qui résident et travaillent au Liban depuis cinq ans, ne soient kidnappés et ramenés de force en Syrie. Cette situation inquiète les Libanais, qui redoutent un retour déguisé des Services syriens au Liban à travers les officiers promus et placés à des postes stratégiques durant les années d’occupation syrienne. Selon plusieurs observateurs à Beyrouth, « le plus inquiétant est que ces disparitions interviennent près d’un mois après la visite du commandant en chef de l’armée libanaise à Damas, et sa rencontre avec le président Assad ». Celui-ci aurait demandé au général Jean Kahwaji de « veiller à neutraliser l’armée dans le bras de fer entre le Hezbollah et les souverainistes ! »

Y a-t-il un lien de cause à effet ? L’enquête devrait le déterminer. Mais au moment où le Hezbollah et ses alliés ont renversé le gouvernement, et s’emploient à former un nouveau qui sera forcément pro-syrien, il y a peu d’espoir de faire toute la lumière sur ces disparitions. A moins que la révolution tant attendue en Syrie ne réussisse et ne permette de libérer des milliers de libanais et de syriens toujours détenus au pays du Baas. A cet égard, le site « Free-Syrie » révélait hier que « près de 3.000 activistes syriens ont été arrêtés à la veille de la manifestation prévue le 5 février et ont disparu. Leurs familles sont sans nouvelles depuis leur kidnapping. Le régime visait ainsi à décapiter le mouvement de contestation » conclut le site. Aujourd’hui, le même site s’appuie sur un rapport suisse pour affirmer que « les avoirs de Bachar Al-Assad dans les banques helvétiques sont évalués à 2 milliards de dollars ».

Écrit par : Corto | 10/03/2011

Plusieurs sources médiatiques libanaises avaient soulevé, la semaine dernière, le cas de trois ouvriers syriens (trois frères) qui ont disparu le 25 février à Beyrouth, après l’interrogation de l’un d’entre eux par les Forces de sécurité intérieure (FSI). Il est accusé de militantisme hostile au régime de Damas. Jassem Merhi Jassem était en effet poursuivi pour avoir distribué des tracts appelant à un changement démocratique en Syrie. Les FSI affirme l’avoir libéré, mais ses proches accusent un officier des FSI d’avoir agi pour le compte de la Syrie. Aujourd’hui, Human Rights Watch révèle que six ressortissants syriens ont ainsi été arrêtés (quatre seraient emprisonnés, les autres auraient été envoyés par la force en Syrie), accusant les Renseignements militaires de les avoir interpelés. HRW appelle les autorités libanaises à ouvrir une enquête.

L’antenne libanaise de l’ONG de défense des droits de l’homme craint que les ces ressortissants syriens, qui résident et travaillent au Liban depuis cinq ans, ne soient kidnappés et ramenés de force en Syrie. Cette situation inquiète les Libanais, qui redoutent un retour déguisé des Services syriens au Liban à travers les officiers promus et placés à des postes stratégiques durant les années d’occupation syrienne. Selon plusieurs observateurs à Beyrouth, « le plus inquiétant est que ces disparitions interviennent près d’un mois après la visite du commandant en chef de l’armée libanaise à Damas, et sa rencontre avec le président Assad ». Celui-ci aurait demandé au général Jean Kahwaji de « veiller à neutraliser l’armée dans le bras de fer entre le Hezbollah et les souverainistes ! »

Y a-t-il un lien de cause à effet ? L’enquête devrait le déterminer. Mais au moment où le Hezbollah et ses alliés ont renversé le gouvernement, et s’emploient à former un nouveau qui sera forcément pro-syrien, il y a peu d’espoir de faire toute la lumière sur ces disparitions. A moins que la révolution tant attendue en Syrie ne réussisse et ne permette de libérer des milliers de libanais et de syriens toujours détenus au pays du Baas. A cet égard, le site « Free-Syrie » révélait hier que « près de 3.000 activistes syriens ont été arrêtés à la veille de la manifestation prévue le 5 février et ont disparu. Leurs familles sont sans nouvelles depuis leur kidnapping. Le régime visait ainsi à décapiter le mouvement de contestation » conclut le site. Aujourd’hui, le même site s’appuie sur un rapport suisse pour affirmer que « les avoirs de Bachar Al-Assad dans les banques helvétiques sont évalués à 200 milliards de dollars ».

Écrit par : Corto | 10/03/2011

Je pense que Radio J a bien fait d'écouter les auditeurs en annulant son interview
C'est comme lorsque SARKO a invité Hadhafi c'est légitimer les dictateurs et ceux qui prêchent la Haine car même si elle ne se dit pas antisémite (à vérifier) elle prône la Haine.

Dommage pour cette polémique.
Qu'est-ce qui a pris à son président?
De l'audit? Je n'arrive pas à comprendre.

Écrit par : SAADA | 11/03/2011

Saada,En réponse à votre commentaire, notons que Tripoli envisage non seulement la rupture de ses relations diplomatiques avec Paris, mais recourt au chantage pour entraîner la chute du président français. En effet, la télévision libyenne a relayé une dépêche de l’Agence de presse libyenne JANA, publiée peu après la réunion tenue à l’Elysée entre le président Sarkozy et les représentants du CNL, confirmant la reconnaissance de celui-ci par la France. JANA y a menacé de « dévoiler un secret grave lié au financement de la campagne électorale du président français en 2007 ». Selon Tripoli, « ces révélations sont susceptibles de provoquer la chute du président Sarkozy ». Il ne fait pas de doute que Kadhafi cherche à entraîner, dans sa chute, celle des pouvoirs qui l’ont soutenu à un moment ou à un autre. Mais aura-t-il le temps ? Car les insurgés réitèrent leur détermination à marcher sur Tripoli et affirment qu’ils y arrivent dans moins de 20 jours, selon la télévision « Al Arabiya ».

Écrit par : Corto | 11/03/2011

Pierre NOËL, Porfire n'est autre que briand alias Rambam, Roule ta bille et une kyrielle de pseudos européens et d'adresses électroniques. C'est avec Mouchkito, une analphabète cinglée de son dieu, le pollueur des blogs sauf ceux de nos islamistes de service!

En Cisjordanie une famille entière a été décimée: Le père, la mère et trois enfants de 11, 3 ans et 3 mois tous égorgés part des salauds assassins palestiniens, et pas encore entendu des condamnations de de la Communauté internationale ni d'Obama?!!!!!

Et pour finir, voilà encore une exigence islamique - Mais non, nous exagérons voyons, ils sont intégrés.....

"
Samedi 12 mars 2011 6 12 /03 /Mars /2011 13:34
Au Califat d’Espagne, l’islam interdit les chiens dans les bus - Michel Garroté à Tel Aviv

Au Califat d’Espagne, l’islam interdit les chiens dans les bus

Deux organisations musulmanes basées à Lérida (Espagne) demandent au Conseil municipal d’adopter une loi pour interdire la présence de chiens dans les bus et autres endroits fréquentés principalement par des musulmans.

-

Les chiens seraient considérés comme ‘impurs’ par l’islam, racontent les deux organisations. Selon elles, la ville espagnole de Lérida devrait réglementer la présence des chiens sur la voie publique et dans certaines installations municipales afin de ‘ne pas offenser les musulmans’.

-

La présence ‘d’animaux impurs’ à leurs côtés, allèguent ces deux associations musulmanes, constituerait, selon elles, une atteinte à la liberté religieuse et au droit des musulmans de vivre conformément aux préceptes coraniques. La communauté musulmane de Lérida annonce une prochaine réunion de ses membres avec des représentants de la municipalité.

-

Les deux associations musulmanes racontent qu’une revendication - comme celle qu’elles proposent - aurait déjà été acceptée dans certaines villes européennes où la présence des chiens dans les autobus publics serait interdite (pour des raisons coraniques ou pour des raisons crottiques ?).

-

À la question de savoir si elles feraient une exception pour les chiens des aveugles, leur réponse est non, car, selon ces associations musulmanes, ‘un chien, c’est un chien’. Les aveugles, eux non plus, ne peuvent donc pas monter dans un bus, selon les préceptes coraniques, à moins de laisser leur chien sur trottoir, évidemment.

-

Ah ! Au fait, et nous, les ‘chiens d’infidèles’, pourrons-nous monter dans les bus de la ville espagnole de Lérida lors de nos vacances ou devrons nous traverser la ville à pied avec les autres chiens ?

-

Correspondance de Michel Garroté à Tel Aviv où les chiens (les chats et les enfants aussi) font ce qu’ils veulent.

-

http://www.alertadigital.com/2011/01/13/el-ayuntamiento-socialista-de-lerida-podria-prohibir-los-perros-en-los-autobuses-para-no-ofender-a-los-musulmanes/

Écrit par : Patoucha | 12/03/2011

Pierre NOËL vous auriez compris qu'il s'agit de Porphyre, (tous les philosophes y sont passés)LOL, orthographié "porfire" au lieu de "poorphyre" qui fi li ofs :)))))))))

Écrit par : Patoucha | 12/03/2011

Patoucha, je n'ai pas votre talent...! D'ou l'intérêt que (je) ou que nous portons à vos commentaires qui nous informent très bien entre autres.

Partout dans le monde les adeptes de l'islam soit disant modérés ont engagé une guerre de conquête sournoise mais visible.

Là ou ils veulent interdire les chiens pour des raisons coraniques, il faudra chasser les musulmans. Le mieux serait de ne pas les acceuillir dans nos pays saints et civilisés. Mais pour cela il faut informer le publique le plus possible.

Réagir très fort dès qu'un fait ou geste -de qui que ce soit- va à l'encontre de nos modèles de liberté, ou est suceptible de nuire.

Un lien pour renforcer nos informations:

"http:// href="mailto:www.aschkel.blog@gmail.info"" target="_blank">www.aschkel.blog@gmail.info">www.aschkel.blog@gmail.info"

Est-ce qu'une merde de chien bien enveloppée peut être Halal ?

Bye Patoucha...

Écrit par : NOËL Pierre | 12/03/2011

Si les gens avaient la possibilité de connaître les complaintes spirituelles de grands maîtres mystiques de l’islam médiéval (al-Ghazzali, Ibn Tufayl, Ibn Arabi), ils les placeraient sur pied d’égalité avec des grandes maîtres de la mystique rhénan (maître Eckhart, Suso et Tauler) dites-vous.

Ce sont les miens aussi. Ainsi que aujourd'hui, le Cheickh Bentounes(renseignez-vous sur http://olympide.com/Cheikh.htm où vous trouverez une interview)

Mais le peuple Musulmans ne les connait pas ces gens. Vivez un peu dans la rue Monsieur avant d'écrire. On ne vit pas avec des si, monsieur, on agit pour avoir autant d'audience qu'il convient sur tf1 et enseigner les masses musulmanes. Ne rêvez pas.

Quand je travaillais à Mantes la Ville il y a 40 ans, je tombais sur des mosquées-garage de pavillon de banlieue. Pour occuper les jeunes désoeuvrés on leur apprenait le Karaté. Ce sont ces jeunes désoeuvrés qui sont à craindre (non pas à cause du karaté) car ce sont toujours les minorités agissantes qui ont transformé le monde. Si, venant de l'extérieur elles ont pu mettre à sac l'Empire romain décadent, croyez-moi, ces minorités que nous installons chez nous avec une ségrégation positive sauront s'occuper de nous comme nous le méritons du haut de notre aveuglement paternaliste. La France finance même des groupes de rap qui créent des chansons (si l'on veut) contre la France : violant nos filles, se torchant le cul avec notre drapeau et je n'ose dire le pire. Des foules "agitées" écoutent religieusement et bruyamment ces messes d'une nouvelle idéologie... que nous payons. Oui, nous sommes fous et moi je ne me bats pas contre ces politiciens qui agissent comme des tsunamis. Cependant Monsieur le Voltairien, n'oubliez pas Bossuet : Dieu se rit des hommes qui se plaignent des faits dont ils nourrissent les causes". Vu votre age vous ne verrez peut-être ces "faits" mais vous les aurez bien nourris pour nos enfants. Pour eux, merci.

Écrit par : Manoufox | 12/03/2011

Les commentaires sont fermés.