09/03/2011

Faut-il inviter Marine Le Pen à Radio J ?

Faut-il inviter Marine Le Pen à Radio J ?

 

C’est la question qui m’est posée de tout côté, oui faut-il ou non inviter la présidente du FN à s’exprimer sur les ondes de la radio juive française ? Je vais d’abord analyser la situation de la manière la plus objective possible, dans l’espoir de ne pas me tromper.

Il y a en tout premier lieu les risques encourus par la future candidate du FN à l’élection présidentielle : les journalistes présents ne vont pas lui faire de cadeaux, elle ne bénéficiera d’aucune complaisance. Les interrogateurs vont lui rappeler les déclarations criminelles de son père sur le détail de la seconde guerre mondiale, le Durafour Crématoire etc… Je ne saurais en dresser une liste complète. Ensuite, ils vont lui parler de la xénophobie, des solutions simplistes, de la démagogie, du simplisme en matière économique (du style retour au franc, etc…) Donc, l’entreprise est risquée pour Marine Le Pen.

Mais le risque est tout aussi couru par la radio juive et, à travers elle, par la communauté juive dans son ensemble : en effet, des esprits malveillants pourraient dire que la communauté et le FN sont des alliés objectifs contre un adversaire commun, l’islamisation de la France. En fait, je n’en crois pas un mot, mais vous connaissez les journalistes, tous ne sont pas des commentateurs avertis ni droits. Et si l’on fait émerger cette alliance (même infondée, même peu probable) on risque d’attiser les tensions au sein de la communauté nationale à un moment où l’on entend chaque jour que D fait, des déclarations inouïes. Si une telle idée était exprimée, Marine pourrait se targuer de ne plus faire peur aux juifs, si bien intégrés dans la communauté nationale, mentionner les valeurs humanistes judéo-chrétiennes communes aux deux et faire ressortir par contraste, le hiatus qui nous sépare (ou nous séparerait) d’une autre religion. On dit de Marine que certains conseillers qui ont son oreille ne sont pas très éloignés du judaïsme ni d’Israël et qu’ils seraient en train de lui préparer une visite dans l’Etat hébreu… Pures spéculations.

Venons en à présent aux bénéfices éventuels que la présidente du FN pourrait engranger de cette rencontre : elle pourrait mettre ces 40 minutes d’émission à profit pour dire qu’elle tourne le dos aux déclarations de son père, que le FN n’a pas ni ne veut avoir de tradition antisémite, que le projet de civilisation qu’elle défend est loin d’être inconciliable avec celui de ses invitants, qu’elle est pour l’existence, la sécurité et la puissance d’Israël etc, etc…

Un tel tête à queue tourneboulerait le paysage politique de l’Hexagone. Mais il ne faut pas oublier un détail ultime : mais qui va croire Marine si elle tenait un tel discours ?

09:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

La question n'est pas là !

La communauté Juive de France a elle intérêt d'avoir un président de la république qui s'appelle Strauss-Kan et qui est socialiste !

Le fait que radio J invite Marine, n'a absolument rien à voir avec le phénomène FN, mais bien de savoir si un président socialiste Juif ne risque pas de faire basculer la fragile tolérance du peuple français à ne pas faire d'amalgame entre juifs et musulmans !

En fait en invitant Marine à radio J, ce sont des millions de voies du FN qui se reportent sur l'UMP !

Pour Marine le calcul est simpliste, elle sait qu'elle aucune chance de passer le deuxième tour, donc elle va tout faire pour couler le parti socialiste !

Donc le fait que Marine se prononce dans cette voie et que la communauté Juive ait fait ce choix, n'est rien d'autre qu'une passerelle dorée pour l'UMP !

Écrit par : Corto | 09/03/2011

"En fait en invitant Marine à radio J, ce sont des millions de voies du FN qui se reportent sur l'UMP !"

Explication ; Marine veut se débarrasser de ce noyau ultra-radical catholique noir qui squatte le FN, en se débarrassant de cette peste brune et très nettement antisémite non négligeable au niveau des scrutins, Marine va s'ouvrir d'autres voies bien plus "royales", ou bien elle veut les forcer à changer de racisme.
L'antisémitisme crasse résidant dans toutes les familles catholiques noires et héritières du spectre de la collaboration avec les nazis, n'a pas encore été digéré, après avoir été acteurs des atrocités faites sous le drapeau tricolore, la culpabilité de ce bastion de pseudos aristos décatis doit être abandonné par le FN, car il est devenu contre-productif face aux objectifs de la politique du FN dans la configuration actuelle.

l'antisémitisme crasse et nostalgique est devenu un frein au sein d'un parti qui pour remporter un jour la présidence doit impérativement muer de cette vielle peau de cuir noir, un parti sans trace de racisme mais anti-immigration sera bien plus porteur en voies, mais pour 2017 !

Écrit par : Corto | 09/03/2011

Les commentaires sont fermés.