01/03/2011

Les leaders de l’opposition iranienne en prison…

Les leaders de l’opposition iranienne en prison…

Où sont donc passés les deux hommes, Karoubi et Moussaoui, deux candidats aux élections présidentielles en Iran, face à l’actuel président Ahmaninedjad ? On dit qu’eux mêmes mais aussi leurs épouses seraient au secret dans une prison de Téhéran.

Les révoltes contre la dictature mettent généralement du temps à se concrétiser. On dit, par exemple, que les manifestations anti-Moubarak en Egypte remontent au moins à l’an 2000 mais qu’on en parlait peu et que la chape de plomb des services sécuritaires ne leur laissait alors aucune chance. C’est ce que j’ai entendu ce matin dans l’entretien de France 24 où un écrivain, auteur d’un recueil intitulé TAXI, détaillait les prémisses de ce bouleversement.

Mais en Iran, la situation qui est déjà explosive, risque de connaître un dénouement plus dramatique, à l’image peut-être de ce qui se passe en Libye où les puissances occidentales vont peut-être intervenir militairement. Il est vrai que la dernière interview de Kaddafi par des télévisions étrangères nous a montré un homme en plein délire, niant les évidences et s’estimant victime des menées d’al-Qaïda.

Le président iranien n’en est pas loin, lui aussi : il a dit dans un discours, retransmis par la TV israélienne, son étonnement de voir que Kaddafi massacre son propre peuple, alors que le monde entier sait comment les Gardiens de la Révolution ont sauvagement réprimé les manifestations qui dénonçaient les fraudes électorales… Souvenez vous de la jeune fille tuée dans une balle en pleine tête

Au fond, ces révolutions arabes et islamiques, si inattendues et imprévisibles, peuvent dénouer bien des situations dans le monde. La Syrie et l’Iran sont menacés par des troubles intérieurs. Si ces régimes venaient à être remplacés par des équipes démocratiques refuant le terrorisme et les ingérences, la situation au Liban changerait du tout au tout. Le Hezbollah, privé de ces deux soutiens, n’aurait plus d’espoir de se maintenir et serait en voie de disparition.

Cette idée, développée par des think tanks US commence à faire son chemin, au point que certains songeraient même à donner un petit coup de pouce… Chacun sait aujourd’hui que la CIA a aidé les manifestants du Caire, que les USA étaient à la manœuvre en Tunisie et que la VIe flotte fait actuellement mouvement au large des côtes libyennes.

Comment les événements se combinent-ils pour donner l’histoire que nous vivons tous les jours ? Nous ne le saurons jamais vraiment. Les Allemands utilisent le terme Fügung pour désigner ces concours de circonstances sur lesquels nous n’avons aucune prise . Toutes proportions gardées, la même chose s’est effectuée autour de la réussite du messianisme de Jésus : à cette même époque, tant d’exaltés s’autoproclamèrent Messies d’Israël et pourtant ce rêve n’a survécu à aucun d’eux… Un seul a pu réussir ? Comment ? Pourquoi ? Nous ne le saurons jamais.

Nul ne peut déchiffrer les carnets de la Providence car l’avenir n’est pré-écrit nulle part….

07:16 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Lundi 07/03/2011

Conférence d'ouverture du semestre
Le Judaïsme médiéval rencontre la philosophie et les sciences gréco-arabes
Leçon inaugurale par M. Gad Freudenthal (Professeur en philosophie juive) 18h15. Salle B 101, bâtiment principal des Bastions.
A l’issue de la conférence, un apéritif sera offert.
Entrée libre
Tout public

Écrit par : Jean-Baptiste | 01/03/2011

Les commentaires sont fermés.