04/02/2011

Le président Moubarak ne partira pas

Le président Moubarak ne partira pas

J’ai attentivement écouté hier soir sur Al-Djazira l’interview du vice-président égyptien Omar Souleymane. L’homme est calme, posé et fait très bonne impression. Pas d’envolée enflammée, pas de diatribes haineuses contre des opposants politiques, un excellent arabe qui vire vers la langue dialectale populaire afin de toucher les masses et se présenter comme une autorité très proche d’elles et sensibles à leurs demande. Mais aussi, et surtout, un hommage soutenu et remarqué à la jeunesse, à ses idéaux et à son amour de l’Egypte, donc à son patriotisme.

Le Vice-Président a évoqué une bonne dizaine de fois le nom de son président, on a bien l’impression qu’il n’y aura ps dans l’immédiat de révolution de palais : tous ces hommes qui sont aux commandes portent le même uniforme et sont issus du même moule, l’armée égyptienne. Certes, celle-ci donne l’impression de ne pas savoir vraiment ce qu’elle veut, d’hésiter… En vérité, il n’en est rien car nous sommes en Orient où les Cartésiens ne sont pas légion. On peut le déduire des déclarations courroucées du président Moubarak qui reproche aux USA et à leur président Obama une méconnaissance totale des réalités en Egypte. En effet, M. Obama croit naïvement qu’il a affaire à un pays comme le sien où la mentalité est la même qu’en Europe et où, comme le disent les Evangiles le oui est un oui et le non un non…

M. Omar Souleymane a ensuite souligne qu’il ne restait plus que 200 pour organiser des élections présidentielles et législatives et pour opérer des réformes constitutionnelles. C’est peu. Il est entré dans les détails, parlant de la suppression ou de la modification de certains articles qui empêchaient certaines candidatures. Mais il a aussi, et surtout,  affirmé que ni lui, ni le président ni le fils de ce dernier ne se présenteront à l’élection présidentielle. Il a, aussi, en conclusion, demandé aux manifestants de rentrer chez eux et de prouver par leur conduite calme et disciplinée, leur amour de l’Egypte et leur patriotisme.

Cet homme n’a pas la réputation de parler pour ne rien dire. Son dernier appel laisse prévoir que l’armée va, dans les toutes prochaines heures, siffler la fin de la partie. Surtout depuis qu’on a vu les pro Moubarak s’organiser et attaquer leurs adversaires sur la Place de la Libération, sous les yeux d’une troupe qui reste l’arme au pied.

En fait, et en dépit des apparences, l’armée ait bloc autour des dirigeants, car, contrairement à la Tunisie où la troupe était à la marge, en Egypte, le pouvoir c’est l’armée et inversement.

Reste une inconnue, la diplomatie américaine. Les USA ont abattu leurs cartes trop rapidement et sont allés trop vite en besogne. Pourquoi ? Parce qu’ils ont une appréhension quasi obsessionnelle, l’émergence d’un Iran bis qui s’implanterait au cœur même du monde musulman. CE serait la catastrophe : l’Iran, d’un côté, le Liban et le Herzbollah de l’autre, et au centre, l’Egypte avec ses 80.000 000 d’habitants.

On comprend que M. Obama n’en dorme pas la nuit. Mais dans toute cette affaire, où est et que fait l’Europe ?

09:12 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Votre regard sur la situation est si approximatif qu'on ne peut l'assimiler à une analyse de géopolitque.

Est-ce le propos d'un démocrate alors? Si oui, tout démocrate devrait se réjouir de voir un régime autoritaire tomber - pourquoi tel n'est pas votre cas à vous lire. Avant d'imaginer que des fanatiques prennent le contrôle du canal de Suez, on doit saluer le courage des jeunes qui ne veulent plus tenir les murs.

D'où parlez-vous?, que et qui défendez-vous au juste?

Dans votre dernier billet, vous preniez parti pour Mme Alliot-Marie- le titre est très clair. Mais cette fois, pour qui prenez-vous parti ?

Cordialement

Écrit par : fand | 04/02/2011

fand, vous êtes tombé dans la même grossièreté que la plupart des gouvernements occidentaux, comme si les soutiens américains ne faisaient pas l'effet inverse, le fait que Obama soutienne les anti-moubarak agit dans le sens de Moubarak.

De toute façon la politique américaine envers le monde musulmans est un désastre et personne ne se demande, pourquoi Obama n'a rien fait contre les mollahs iraniens considérés comme terroristes par le gouvernement américain et maintenant Obama se lève tous les matins avec un nouveau discours pour s'en prendre à un laïque ?

Il y a 10 mois le peuple iranien s'était soulevé et personne sait combien de victime cette révolte a générée, mais sans doute au dessus de quelques milliers et en iran des opposants du régimes sont encore exécutés, mais pas un mot venant des politiques occidentaux !

Alors d'accord pour descendre le régime laïque de Moubarak, mais seulement si le régime extrémiste des mollahs y passe avant !

Écrit par : Corto | 04/02/2011

Pourquoi vous virez mes réponses ? Vous pouvez répondre aussi vous savez. Mais vous ne vous en sentez pas capable sans doute.

Écrit par : saladin | 04/02/2011

Saladin, j'ai lu votre commentaire car il fut transmit pas mail, franchement, niveau zero, vous ne faite que répéter les mêmes litanies fatiguées !

Régénérez-vous les neurones, ça manque d'oxygène là-bas dedans !

Écrit par : Corto | 04/02/2011

Vous êtes stupide Corto.
L'auteur de ce blog change d'avis, tient des propos racistes, mais c'est moi qui doit régénérer mes neurones ? Vous devez être aussi perdu que l'auteur du blog.

Écrit par : saladin | 04/02/2011

C'est exactement ce que je disais !

Écrit par : Corto | 05/02/2011

Les commentaires sont fermés.