Cordoue entre le myhe, la réalité et l'spoir

Imprimer

Me voici de retour de Cordoue où le colloque fut très bien fréquenté et suivi avec une grande attention. J’ai enfin pu me rendre dans la ville de Maimonide et comme je l’annonçais en tête de ma conférence, c’est la première fois que je parlais de MaiMonide dans sa ville natale. Il en fut de même d’Averroès.

Cordoue est à la fois un mythe et une réalité, je veux dire un mythe historique : bien que le penseur juif et le penseur musulman ne se soient jamais rencontrés, il partageait le même esprit et baignait dans la même culture. L’Andalousie, c’est une culture, ce n’est pas seulement un espace géographique, c’est une aire culturelle, un lieu d’où le salut spirituel de l’humanité aurait pu germer… On connaît la suite.

Mais dès demain, promis, juré, malgré un emploi du temps très chargé, vous aurez droit à mon compte rendu et à mes réflexions. Pardon pour ces quatre ou cinq jours d’absence. A demain.

Les commentaires sont fermés.