• LA VIOLENCE DANS LES STADES…

    Imprimer

    LA VIOLENCE DANS LES STADES…

    La mort du jeune supporteur toulousain, atteint de coups de barres de fer et de chaînes de vélos donnés par les amis du Club de football de Belgrade vient alourdir le bilan déjà grave des violences dans les enceintes sportives. Je n’ai jamais compris comment la joie du sport et de la compétition pouvait déchaîner de telles passions et de telles violences. Certes, le public qui se presse dans les stades ne brille ni par distinction ni par sa culture… Mais tout de même ! Que son équipe gagne ou perde (certes, il vaut mieux qu’elle sorte victorieuse de la compétition), cela ne doit pas provoquer des violences pouvant aller jusqu’à mort d’homme.

    Lire la suite

  • France-Télécom : le coût d’une restructaurti

    Imprimer

    France-Télécom : le coût d’une restructaurti

    La nouvelle est tombée comme un couperet : un nouveau suicide chez France-Télécom. On en est à 24 en dix-huit moi,s si je ne me trompe. C’est grave et c’est triste, mais il faut se garder de tout jugement rapide. Nous présentons, avant tout, nos sincère condoléances aux familles éprouvées, et notamment à celle qui vient d’être touchée.

    On peut restructurer une entreprise, c’est normal, mais les êtres humains qui y travaillent ne sont pas des pions que l’on déplace en se focalisant uniquement sur les réalités du mangement. Il faut plus de dialogue et plus de concertation.

    Lire la suite

  • Repentir humain et pardon divin : Kippour

    Imprimer

    Repentir humain et pardon divin : Kippour

     

    Le point culminant du calendrier liturgique juif, yom kippour, tombe cette année le 28 septembre. Ce moment là marque incontestablement l’apogée de la spiritualité religieuse juive. Dix journées, dites de pénitence, séparent le Nouvel an (rosh ha-shana) de ce rendez vous solennel que même les plus assimilés parmi les juifs tiennent à commémorer d’une manière ou d’une autre.

    Si le Nouvel an se signale surtout par son caractère austère, yom kippour, dit le jour des propitiations (plus simplement : le jour du grand pardon), brille par son caractère solennel : c’est un jeûne qui dure presque vingt-six heures que les fidèles passent en prières dans les synagogues. Il faut patienter jusqu’à la fête des tabernacles (soukkot), le 2 octobre, pour que des rayons de joie et d’allégresse illuminent enfin la vie religieuse.

    Lire la suite

  • LES RESULTATS DU G 20 ET L’INTERVIEW DE MICHEL SERRES

    Imprimer

    LES RESULTATS DU G 20 ET L’INTERVIEW DE MICHEL SERRES
    Les lendemains de sommets internationaux donnent souvent lieu à des commentaires contradictoires : les uns disent avoir reçu tout ce qu’ ils souhaitent et les autres ne reconnaissent jamais qu’il y a encore loin de la coupe aux lèvres.
    Il est vrai que l’affaire des bonus des traders, revus et corrigés, a connu quelque attention, mais pas une réglementation stricte, comme le voulaient la France et l’Allemagne. Mais l’avancée la plus considérable est que le G20 a supplanté tous les autres comités pour devenir la gouvernance économique de la planète. Les pays dits émergents, Inde, Chine et Brésil, auront plus de poids et donc de voix au sein des assemblées de décideurs internationaux.

    Lire la suite

  • JUSQU’Où IRA L’IRAN L’IRAN ?

    Imprimer

    JUSQU’Où IRA L’IRAN L’IRAN ?

    Décidément, l’Iran ne semble pas rechercher l’apaisement avec les Occidentaux. La découverte, ou plutôt la divulgation tardive de la construction d’un nouveau site d’enrichissement de l’uranium non loin de la ville sainte de Qom, met le feu aux poudres, si je puis dire. La montée au créneau, bien synchronisée des Européens et des USA montre que l’affaire est sérieuse. Le problème est que les instances internationales comme l’AIEA n’ont pas vraiment fait pression sur l’Iran, comme elles auraient dû le faire. Nous n’en serions pas là et l’Iran n’aurait sûrement pas mis à profit ces délais sans cesse renouvelés, pour faire avancer son programme nucléaire. Au fond, les choses sont simples comme l’a dit le président français : si l’Iran n’a rien à cacher et s’il conforme strictement aux règles internationales, pourquoi donc joue-t-il à cache-cache avec les contrôleurs de l’agence internationale ?

    Lire la suite

  • JUSQU’Où IRA L’IRA L’IRAN ?

    Imprimer

    JUSQU’Où IRA L’IRA L’IRAN ?

    Décidément, l’Iran ne semble pas rechercher l’apaisement avec les Occidentaux. La découverte, ou plutôt la divulgation tardive de la construction d’un nouveau site d’enrichissement de l’uranium non loin de la ville sainte de Qom, met le feu aux poudres, si je puis dire. La montée au créneau, bien synchronisée des Européens et des USA montre que l’affaire est sérieuse. Le problème est que les instances internationales comme l’AIEA n’ont pas vraiment fait pression sur l’Iran, comme elles auraient dû le faire. Nous n’en serions pas là et l’Iran n’aurait sûrement pas mis à profit ces délais sans cesse renouvelés, pour faire avancer son programme nucléaire. Au fond, les choses sont simples comme l’a dit le président français : si l’Iran n’a rien à cacher et s’il conforme strictement aux règles internationales, pourquoi donc joue-t-il à cache-cache avec les contrôleurs de l’agence internationale ?

    Lire la suite

  • QUE DEVONS DEVONS NOUS ATTENDRE DU SOMMET DU G 20 ?

    Imprimer

    QUE DEVONS DEVONS NOUS ATTENDRE DU SOMMET DU G 20 ?

    Depuis quelque temps, nous n’entendons parler que des bonus des traders comme si ceux-ci étaient à eux seuls responsables de crise financière qui secoue la planète depuis plus d’un an. Il semble que ce ne soit qu’un épiphénomène, même certaines répercussions ont pu avoir des effets dévastateurs sur l’économie mondiale. Notamment, lorsque des traders engageaient des sommes colossales à l’insu de leurs directions.

    Lire la suite

  • LES TESTS ADN ET LE CONTRÔLE DE L’IMMIGRATION

    Imprimer

    LES TESTS ADN ET LE CONTRÔLE DE L’IMMIGRATION

    Lorsque le ministre Eric Besson annoncé son intention de ne pas signer les décrets d’application de la loi prévoyant de mieux contrôler les candidats au regroupement familial, un grand nombre de parlementaires et d’hommes politiques, sans oublier des journalistes, s’en sont émus : comment, dirent ils, un ministre peut-il exprimer publiquement son refus de mettre en application un texte qui a force de loi puisqu’il a reçu l’assentiment du parlement ?

    Dans cette affaire, il y a au moins deux problèmes : le fait proprement juridique qui touche à la légalité républicaine qui veut qu’une loi adoptée par le parlement s’applique eo ipso. Et le second fait, c’est le caractère praticable ou difficilement praticable d’un texte législatif. Ce dernier aspect explique peut-être le recul gouvernemental sur les tests ADN.

    Lire la suite

  • NICOLAS SARKOZY, MAHMOUD AHMANINEDJAD ET CLOTILDE REISS

    Imprimer

    NICOLAS SARKOZY, MAHMOUD AHMANINEDJAD ET CLOTILDE REISS

    Les récentes déclarations du président iranien ne laissent pas d’étonner. Nous parlions récemment de sa négation de la Shoah, qualifiée par lui, il y a peu, de mythe. Hier c’était une mise en cause directe du président de la République française qui voit rendre les mêmes remarques qu’il fit lors des manifestations de Téhéran.

    Lire la suite

  • L’évacuation de la jungle de Calais…

    Imprimer

    L’évacuation de la jungle de Calais…

    C’est vrai, c’est difficile de regarder à la télévision ces images de l’évacuation de réfugiés afghans, irakiens et autres de cette région de Calais. C’est vrai, cela nous choque de voir ce qui se passe. Mais que faire ? Pouvait-on, devait-on permettre l’entretien et le développement croissant d’une véritable zone de non droit, où les passeurs et les caïds font la loi ?

    Lire la suite