30/09/2008

LA CRISE FINANCIÈRE : L’AFFOLEMENT.

 

LA CRISE FINANCIÈRE : L’AFFOLEMENT.
    Ce matin, je m’apprêtais à vous parler de tout autre chose que la crise financière, par exemple de la sérénité et du recueillement du Nouvel An juif, Rosh ha-Shana, ou de l’hécatombe qui s’est produite dans un temple hindou du Rajasthan, ou encore de la vente libre de médicaments dans certaines pharmacies, etc… Mais le flux de nouvelles sur les conséquences éventuelles du rejet du plan Paulson par le Congrès américain emporte tout sur son passage, tel une déferlante.
    On a même entendu le Premier Ministre australien implorer le Congrès américain de revoter, et cette fois, dans le bon sens. Le Premier Ministre belge a lui, passé la nuit à négocier le sauvetage de banques où maints pays européens ont des intérêts. Même la Caisse des dépôts et consignations en France a dû débourser 11 milliards pour maintenir ces établissements financiers à flots. Et une réunion est prévue à l’Elysée ce matin avec les banquiers et les assureurs…
    Cette crise dont on espère voir la fin prochainement laissera des traces : il faut contrôler les agissements des banques et mieux surveiller ces produits financiers que l’on vous vante comme étant des placements incomparables. Quand on pense à ce que des traders vendent et à ce que certaines banques montent comme produits… Même une économie libérale ne devrait pas le permettre.
    Le deuxième enseignement tient à l’interdépendance des économies américaines et européennes, voire asiatiques. On pourrait presque parler de sujétion ou d’assujettissement des secondes par rapport aux premières… Il faudrait que cela change. Ou bien que la même loi, que le même contrôle s’applique à tous.
 

08:40 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

L'emphase de la politique américaine sous Bush explique aussi les errements des banquiers américains, à vrai dire : ils croyaient vraiment que l'argent pouvait se créer tout seul, que c'était un torrent de richesses. On s'est bien monté le pompon, pendant ces années de bushisme. Pas seulement sur le plan financier.

Écrit par : R.M. | 30/09/2008

L'incompétence et l'irresponsabilité des soi-disant spécialistes de la haute finance sont tout simplement inimaginables !

Au fait sont ils plus incapables que malhonnêtes ?

Rendez vous compte de ce qui se passerait si les Scientifiques, les Ingénieurs, les Techniciens ou encore les Chirurgiens, les Médecins les Infirmières se comportaient avec autant de légèreté que ces banquiers dégénérés........ !!

Il est vraiment dommage que pour éviter un naufrage financier généralisé il faille que les contribuables soient obligés de tenir la tête hors de l'eau à ces établissements bancaires minables.

Écrit par : Gérard | 30/09/2008

CRISE FINANCIERE PAS POUR TOUT LE MONDE !

Allez! allez! le plus gros hold up du siècle, mille milliards de dollards : ils sont fortiches tous ces gros nez à cheveux crépus et non seulement ils ont organisé le casse du siècle et en plus ils veulent le faire subventionner par les crétins du monde entier donnez vous la main pour que tous ses fils d'usuriers échappés des pogromes continuent à ce régaler.

Écrit par : BABOUM007 | 01/10/2008

Les commentaires sont fermés.