LE JEU DANGEREUX DU PRESIDENT IRANIEN

Imprimer



LE JEU DANGEREUX DU PRESIDENT IRANIEN
Mais que cherche donc l’actuel président iranien ? Que veut-il au juste ? Sont-ce les gros problèmes économiques et politiques de l’Iran qui le poussent à la fuite en avant et à chercher un exutoire confortable dans les relations internationales, en se confrontant aux USA et en menaçant constamment Israël de disparition ?
Ainsi donc, tous les chefs d’Etat et de gouvernement présents à Rome pour la réunion au sommet de la FAO se sont rendus sur place pour parler de la faim dans le monde et voir comment y obvier. L’Iranien arrive sur place et que fait-il ? Il menace une nouvelle fois Israël… alors que la conférence porte sur la faim dans le monde !!
Ce petit jeu ne fait rire personne et pourrait très mal se finir pour l’intéressé qui n’est plus vraiment en odeur de sainteté dans son propre pays. Une grande majorité de la jeunesse iranienne, née sous le régime des Mollahs, n’a rien connu d’autre et aspire, pourtant, à un mode de vie à l’américaine. Au plan extérieur, les violations des règles de l’ONU par le régime iranien isolent de plus en plus le pays sur la scène internationale. Ses seuls amis sont la Syrie, le Hezbollah et le… Venezuela ; et encore ces pays sont proches de l’Iran parce qu’ils craignent les foudres américaines… Les sanctions de l’ONU vont sûrement se durcir et les investissements en iran ont subi un arrêt net.
Il se pourrait bien qu’avant de quitter la Maison Blanche, le président Bush laisse un petit souvenir, assez inoubliable, au président iranien. La visite du Premier Ministre israélien penche dans la même direction.
Prions pour que cela n’arrive pas et que le peuple iranien se donne enfin un chef digne de sa grande histoire et à la hauteur de son apport à la civilisation mondiale.

Commentaires

  • 1 preuve de la culture journalistique ?

    "Accra, Bangkok, Le Caire, Budapest (Roumanie) et Santiago du Chili."

    Les hongrois de Budapest apprendront avec stupéfaction que la Hongrie fut absorbée par la Roumanie...remarquez avec l'UE, tout est possible...

    Confiance, confiance...?

    http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=46931

  • La famine est une conséquence de la lutte des autres ( occident, usa, israël), pour contrer la venue du Mahdi...celle-là, il l'avait oubliée...

  • Mahmoud Ahmadinejad a également déclaré :
    "Le monde est gouverné par des personnes incompétentes. Elles ne respectent ni la vie, ni la propriété, ni la réputation d’autrui. Elles occupent les territoires d’autres pays afin de contrôler leurs ressources. Dominer le monde, voilà ce qui les intéresse".

    Les monarchies arabes, musulmanes, pétrolières, l'Occident en général, apprécieront.

  • Le maire de Rome, Gianni Alemanno a fait éteindre les lumières extérieures de la place de l’Hôtel de Ville, créées par l’artiste Michel-Ange, pendant 15 minutes mardi soir, en signe de protestation à la visite du président de la République Islamique d’Iran, à Rome pour le Sommet extraordinaire de l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture des Nations Unies.

    Le Pape Benoît XVI et Silvio Berlusconi ont tout deux refusé de le recevoir.

    http://www.bivouac-id.com/2008/06/06/rome-eteint-la-lumiere-en-protestation-a-la-visite-dahmadinejad/

    Le premier ministre australien Kevin Rudd a déclaré que son gouvernement prenait l’avis de juristes pour savoir s’il traînera le président iranien devant le Cour Internationale de Justice pour incitation à la violence envers Israël.
    M. Rudd a déclaré que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait à plusieurs reprises proféré des propos antisémites que la communauté internationale se devait de condamner.

    “Les déclarations répétées du président iranien, qui sont antisémites et expriment une détermination de rayer l’état d’Israël de la carte, sont, sans le moindre doute possible, scandaleux en regard des principes modernes des relations internationales,” a déclaré M. Rudd sur Sky News.

    “Elles constituent une incitation à la violence internationale et ce que nous avons dit par le passé est que nous prendrions conseil légal, ce que le Ministre de la Justice est en train de faire, pour savoir s’il existe une voie fructueuse parmi les mécanismes juridiques internationaux appropriés, et nous étudierons ces conseils de très près.”

    Les commentaires [du président iranien] sont un danger pour les relations internationales, a dit M. Rudd.

    http://www.news.com.au/story/0,23599,23696719-5007133,00.html

Les commentaires sont fermés.